Valais: Crans-Montana: Berne tape du poing et fixe un ultimatum

Actualisé

ValaisCrans-Montana: Berne tape du poing et fixe un ultimatum

L'Office des transports demande des explications à la société de remontées mécaniques après la fermeture mardi du domaine.

par
jfe
1 / 18
Le conseiller d'État estime que les Valaisans ont montré qu'ils étaient capables d'affronter une crise et de la résoudre.

Le conseiller d'État estime que les Valaisans ont montré qu'ils étaient capables d'affronter une crise et de la résoudre.

Jean-Guy Python
Pas moins de 900 personnes se sont réunies devant la patinoire Ycoor (05.04.2018).

Pas moins de 900 personnes se sont réunies devant la patinoire Ycoor (05.04.2018).

DR
Les remontées mécaniques de Crans-Montana (VS) étaient fermées depuis mardi soir (03.04.2018).

Les remontées mécaniques de Crans-Montana (VS) étaient fermées depuis mardi soir (03.04.2018).

Salvatore Di Nolfi/Keystone

La Confédération entre dans la danse au lendemain du coup de théâtre qui a provoqué la fermeture du domaine skiable de Crans-Montana. Mercredi, l'Office fédéral des transports (OFT) a transmis une lettre aux Remontées Mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA SA), que le «Nouvelliste» a pu se procurer.

En sa qualité d'autorité de surveillance, l'OFT rappelle ses obligations à la société de remontées mécaniques: «vous êtes soumis à un devoir de transport selon l'art. 12 LTV (loi sur le transport de voyageurs)», indique-t-il dans sa missive.

Et de rappeler que l'Office «est tenu de connaître plus en détails les raisons de cet arrêt d'exploitation afin de clarifier si un retrait des concessions basé sur l'art. 9 LTV est nécessaire de notre part.»

Le quotidien valaisan précise qu'un ultimatum a été fixé à CMA SA qui a jusqu'au 5 avril, 17h00 pour fournir davantage d'informations.

Ton opinion