Colombie: Crash aérien: un 6e survivant, le footballeur Neto
Actualisé

ColombieCrash aérien: un 6e survivant, le footballeur Neto

Un appareil transportant une équipe brésilienne s'est écrasé lundi vers Medellin. On dénombre 76 morts et 6 survivants.

1 / 24
Une partie de l'équipage n'avait pas l'autorisation de voler, a révélé l'un des avocats des parties. L'avion qui s'est écrasé, fin novembre, avait manqué de carburant. (Mercredi 11 novembre 2017)

Une partie de l'équipage n'avait pas l'autorisation de voler, a révélé l'un des avocats des parties. L'avion qui s'est écrasé, fin novembre, avait manqué de carburant. (Mercredi 11 novembre 2017)

Une rapport d'enquête préliminaire confirme la panne sèche et montre que les pilotes étaient conscients qu'ils allaient manquer de carburant mais qu'ils n'ont pas réagi à temps. Tout facteur technique est écarté dans cet accident, qui a fait 71 morts. (26 décembre 2016 - image d'archives)

Une rapport d'enquête préliminaire confirme la panne sèche et montre que les pilotes étaient conscients qu'ils allaient manquer de carburant mais qu'ils n'ont pas réagi à temps. Tout facteur technique est écarté dans cet accident, qui a fait 71 morts. (26 décembre 2016 - image d'archives)

AP, Keystone
La petite ville brésilienne de Chapeco a reçu samedi les dépouilles des victimes du crash aérien. (Samedi 3 décembre 2016)

La petite ville brésilienne de Chapeco a reçu samedi les dépouilles des victimes du crash aérien. (Samedi 3 décembre 2016)

Les autorités colombiennes ont annoncé qu'un sixième survivant, le footballeur brésilien Hélio Hermito Zampier Neto, avait été secouru après l'accident d'un avion qui transportait 81 personnes et s'est écrasé lundi soir près de Medellin (nord-ouest).

«Le sauvetage d'un sixième survivant, le joueur Hélio Hermito Zampier Neto, qui est en train d'être évacué, est confirmé. La possibilité de trouver d'autres personnes en vie n'est pas écartée», a annoncé l'Unité nationale de gestion des risques et catastrophes (UNGRD), qui avait précédemment fait état de 76 morts et cinq rescapés.

«Pannes électriques»

Un avion transportant une équipe brésilienne de football s'est écrasé lundi soir en Colombie, près de Medellin, à la suite de «pannes électriques».

L'appareil, un British Aerospace 146 de la compagnie bolivienne Lamia qui transportait au total 81 personnes - 72 passagers et neuf membres d'équipage - s'est écrasé dans une zone montagneuse du secteur du Cerro Gordo, sur la commune de La Union, à environ 50 km de Medellin.

Cinq personnes ont été secourues et 25 cadavres récupérés dans une «zone d'accès très difficile», a déclaré Elkin Osorio, maire de La Ceja, municipalité voisine du lieu de l'accident, à Blu Radio. L'avion, parti du Brésil, avait fait une escale en Bolivie avant de se diriger vers la Colombie.

L'aéroport José Maria Cordova de Rionegro, qui dessert Medellin et où devait atterrir l'appareil, avait précédemment fait état dans un communiqué de «six survivants». Mais l'un d'eux est décédé durant son transfert vers un hôpital.

Les rescapés sont trois des footballeurs du club brésilien de Chapecoense ainsi que deux membres d'équipage. Ils ont été blessés et transférés dans des hôpitaux du secteur, selon radio Caracol.

Recherches difficiles

Les opérations de recherche ont dû être suspendues en raison des mauvaises conditions climatiques et devraient reprendre mardi à partir de 12 heures en Suisse), a par ailleurs précisé le maire de La Ceja.

L'aéroport avait un peu plus tôt précisé qu'en raison de la «mauvaise visibilité», due à de fortes pluies, l'accès au site de l'accident n'était possible que par voie terrestre.

Un porte-parole de l'aéronautique civile, qui a installé un poste de commandement unique à l'aéroport pour gérer la situation, a précisé que l'appareil s'était d'abord déclaré en urgence pour «pannes électriques» et que «l'accident a été enregistré à 22h34» (04h34 en Suisse mardi).

Cellule de crise

L'avion avait décollé de Sao Paulo, au Brésil, et avait fait une escale à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, avant de mettre le cap sur Rionegro, a précisé la direction des pompiers de Colombie dans un message sur les réseaux sociaux.

L'Unité nationale de gestion des risques et catastrophes a indiqué dans un communiqué avoir activé une cellule de crise et que «150 personnes se trouv(ai)ent sur place» pour les opérations de secours, dont le poste de commandement a été installé dans le hameau de Patanillo, proche du Cerro Gordo.

De son côté, la municipalité de Medellin a activé le réseau d'urgence hospitalier et dépêché sur les lieux des agents de son service de gestion des risques, a indiqué le maire Federico Gutierrez sur Twitter.

Finale suspendue

Le club de football de Chapecoense n'avait pas réagi dans l'immédiat. Ses joueurs se rendaient à Medellin pour y affronter l'Atletico Nacional dans le match aller de la finale de la Copa Sudamericana, deuxième plus grande compétition de clubs d'Amérique latine.

La fédération Conmebol a annoncé, dans un communiqué, qu'en raison de l'accident la finale avait été suspendue, et le congrès de l'organisme du football sud-américain prévu ce mercredi à Montevideo reporté. Le président de la Conmebol, Alejandro Domínguez, est en route pour Medellin, selon le texte.

Le club Atletico Nacional a exprimé sur Twitter sa «solidarité avec @chapecoensereal suite à l'accident». «Nous sommes sur les lieux, en respectant les opérations des services de secours et en essayant de savoir en quoi nous pouvons aider», a déclaré le président du club, Juan Carlos de la Cuesta, à Blu Radio.

Le modeste club Chapecoense avait supris le football latino-américain en arrivant en finale de la Sudamericana, pour la première fois de son histoire, après avoir éliminé en demi-finale la puissante équipe argentine de San Lorenzo.

Réactions

L'Atletico Madrid, dont un ancien joueur Cléber Santana, évoluait à Chapecoense: «Emu par l'accident de l'avion où voyageait l'équipe de Chapecoense de notre ancien joueur Cléber Santana. Nos condoléances aux familles des personnes tuées dans l'accident. Reposez en paix.»

Manchester United, qui avait perdu 8 joueurs le 6 février 1958, après un accident lors du décollage d'un avion à Munich: «Les pensées de Manchester United accompagnent Chapecoense et tous ceux touchés par la tragédie en Colombie.»

Le Real Madrid: «Le Real Madrid regrette profondément le tragique accident aérien du club brésilien Chapecoense et adresse ses condoléances aux familles et amis des victimes. Dans le même temps, nous adressons nos voeux de prompt rétablissement aux survivants.»

Sergio Ramos, international espagnol et capitaine du Real Madrid: «Nos pensées sont avec Chapecoense, toutes les personnes touchées par cette tragédie et leurs familles. Nous n'avons pas de mots.»

Le FC Barcelone: «Notre soutien et notre solidarité s'adressent aux victimes et aux familles touchées par la tragédie en Colombie.»

L'AS Rome: «Les pensées de l'AS Rome s'adressent à Chapecoense et tous ceux touchés par la tragédie en Colombie.»

Porto: «Porto est avec Chapecoense et toutes les familles en ces moments difficiles.»

(AFP)

Votre opinion