Indonésie: Crash de Lion Air: fin des recherches
Publié

IndonésieCrash de Lion Air: fin des recherches

L'Indonésie a mis fin samedi aux recherches pour retrouver les corps des 189 passagers d'un Boeing de la compagnie Lion Air qui s'est abîmé en mer.

1 / 38
Boeing a conclu les premiers accords avec des familles des 189 victimes du crash du vol 610 de Lion Air, tandis que les négociations pour les familles des victimes du crash d'Ethiopian Airlines vont débuter «dans les prochaines semaines». (Mercredi 25 septembre 2019)

Boeing a conclu les premiers accords avec des familles des 189 victimes du crash du vol 610 de Lion Air, tandis que les négociations pour les familles des victimes du crash d'Ethiopian Airlines vont débuter «dans les prochaines semaines». (Mercredi 25 septembre 2019)

Après la tragédie de Lion Air, des pilotes d'American Airlines ont poussé Boeing à s'assurer de la sécurité des 737 MAX, sans succès. (Mardi 14 mai 2019)

Après la tragédie de Lion Air, des pilotes d'American Airlines ont poussé Boeing à s'assurer de la sécurité des 737 MAX, sans succès. (Mardi 14 mai 2019)

AFP
Lion Air doit «améliorer» ses mesures de sécurité, selon un rapport d'enquête préliminaire sur le crash meurtrier en Indonésie. (Mercredi 27 novembre 2018)

Lion Air doit «améliorer» ses mesures de sécurité, selon un rapport d'enquête préliminaire sur le crash meurtrier en Indonésie. (Mercredi 27 novembre 2018)

AFP

Les équipes de secours ont rempli 196 sacs mortuaires avec des restes humains sortis de l'eau après le crash d'un Boeing, avec 79 victimes identifiées jusqu'à présent, dont les restes ont été rendus aux familles.

«Depuis hier après-midi, nous n'avons pas trouvé de nouvelles victimes, c'est pourquoi je déclare les opérations de recherches terminées», a déclaré samedi à la presse Muhammad Syaugi, chef de l'agence des secours.

Les opérations ont permis de retrouver des débris de l'appareil, un Boeing 737-Max 8.

L'une des «boîtes noires», contenant les données de vol, a été retrouvée mais pas la deuxième, qui contient les enregistrements des communications de l'équipage.

Le gouvernement a ordonné un contrôle de toutes les flottes de Boeing 737-Max 8 et un «audit spécial» sur la gestion de Lion Air, une compagnie à bas coût critiquée précédemment pour des retards fréquents, des incidents de sécurité et un accident en 2004 qui avait causé 26 morts.

(ats)

Votre opinion