Actualisé

BanqueCredit Suisse: Horta-Osório proposé à la présidence

Le directeur du groupe de la Lloyds Bank a été proposé pour succéder à Urs Rohner, qui avait prévu de se retirer en 2021.

António Horta-Osório dirige jusqu’en 2021 le groupe de la Lloyds Bank.

António Horta-Osório dirige jusqu’en 2021 le groupe de la Lloyds Bank.

AFP

L’organe de surveillance de la grande banque Credit Suisse propose aux actionnaires la candidature d’António Horta-Osório en tant que nouveau président du conseil d’administration. La candidature de l’actuel patron de la britannique Lloyds sera revue à l’occasion d’un vote lors de la prochaine assemblée générale annuelle le 30 avril 2021.

C’est un comité de recherche spécialement constitué pour l’occasion qui a désigné le banquier portugais Horta-Osório comme candidat favori, d’après un communiqué publié par Credit Suisse. La recherche a été très «orientée à l’international», précise la banque aux deux voiles.

De nationalité portugaise, M. Horta-Osório est actuellement le directeur général de la britannique Lloyds, «la plus grande banque commerciale et de détail du Royaume-Uni». Le banquier a fait ses armes au Portugal, à New York et à Londres, avant de prendre les reines de plusieurs fonctions exécutives au sein du groupe Santander. Il a ensuite été nommé en 2011 dans sa position actuelle de patron de Lloyds Bank.

Bien que le vote n’ait pas encore été prononcé, Lloyds a déjà annoncé lundi qu’Horta-Osório sera remplacé par Charlie Nunn, l’actuel directeur de la division «Wealth & Private Banking» chez HSBC, d’après Bloomberg.

António Horta-Osório devrait ainsi succéder à Urs Rohner, qui avait prévu de se retirer en 2021 après avoir atteint la limite statutaire de 12 ans.

En parallèle, l’agence de notation Moody’s a relevé la note de dette non garantie de Credit Suisse de Baa2 à Baa1 et de A1 à Aa3 pour la dette de long terme. D’après l’agence new-yorkaise, les perspectives sont «stables», soulignant la profitabilité plus élevée et plus stable de la banque grâce à une baisse des coûts et à une croissance du chiffre d’affaires dans ses différentes branches.

Des analystes satisfaits

A 10h45, la nominative Credit Suisse progressait de 0,09% à 11,49 francs dans un SMI en hausse de 0,10%.

Peu bavarde sur le sujet, Vontobel se contente de souligner le fait que Credit Suisse avait déjà prévu des provisions à hauteur de 300 millions de dollars concernant ce litige new-yorkais. La banque estime par ailleurs que le candidat favori à la présidence du groupe, M. Horta-Osório, dispose d’une «bonne réputation sur le marché». Elle maintient sa recommandation à «hold».

Pour la banque cantonale de Zurich (ZKB), ce choix est une «surprise», estimant que certains investisseurs pourraient être déçus que ce ne soit pas l’ancien président de la BNS, Philipp Hildebrand, qui ait été choisi. António Horta-Osório sera confronté au défi majeur de regagner la confiance, ternie, des investisseurs. Si la ZKB anticipe un effet de surprise, elle précise n’avoir «aucun doute» sur les qualités du patron actuel de la banque britannique Lloyds. Elle place sa recommandation à «pondérer au marché».

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

MAERKLIN

01.12.2020 à 09:59

N'avons-nous donc vraiment pas de citoyens SUISSES pour exercer cette fonction ?