26.01.2013 à 15:38

Etats-UnisCredit Suisse risque une amende de 2 milliards

L'établissement helvétique risque une amende en dommages et intérêts pouvant aller jusqu'à deux milliards de dollars dans un procès concernant la plainte d'investisseurs dupés aux Etats-Unis.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

AFP

Un juge américain a estimé vendredi que la justice pouvait réclamer des comptes au Credit Suisse. L'établissement helvétique est mis en cause dans la faillite de la National Century Financial Enterprises en 2002. Les plaignants lui reprochent de les avoir trompés sur la véritable situation de la société au moment où il mettait des titres de National Century sur le marché des capitaux.

Dans une précédente audience, le juge avait chiffré les revendications des investisseurs lésés à près de deux milliards de dollars. Cette décision constitue un succès d'étape pour les plaignants, parmi lesquels figurent l'Etat d'Arizona, la banque Lloyds TSB, Alliance Bernstein Holding ou encore la société Pimco, une filiale de l'assureur Allianz.

Procès en avril

Un procès est fixé au 1er avril. L'avocate Kathy Patrick, qui représente certains des plaignants, s'est déclarée «confiante» sur le fait que ses clients obtiendraient réparation. Un porte-parole de Credit Suisse s'est en revanche refusé à tout commentaire.

National Century offrait des prestations financières dans le domaine de la santé. Elle a demandé en novembre 2002 la protection des créanciers. Le Département américain de la justice a reproché aux dirigeants de ce groupe d'avoir abusé des fonds récoltés auprès des investisseurs et de s'être enrichis.

Au total, le préjudice a été évalué à 2,9 milliards de dollars. Le patron et fondateur de National Century, Lance Poulsen, 69 ans, a, lui, déjà été condamné à 30 ans de prison pour tromperie. Il a en outre été déclaré insolvable.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!