Publié

WCCricket: les Afghans fêtent la première victoire de leur histoire en Coupe du monde

Kandahar (Afghanistan), 26 fév 2015 (AFP) - Des centaines d'Afghans sont descendus dans la rue dans plusieurs villes du pays pour fêter la victoire de leur équipe nationale en Coupe du monde de cricket jeudi face à l'Ecosse, son premier match gagné dans cette compétition à laquelle elle n'avait jamais participé.

Cette victoire sonne comme une bonne nouvelle dans un pays ravagé par 35 ans de conflit et toujours en proie à une insurrection talibane active. Il y a 10 ans encore, une participation afghane à la Coupe du monde de cricket était impensable. A Jalalabad (est) ou à Kandahar (sud-est), des centaines de fans ont défilé dans la rue à pied, en voiture ou à moto, arborant le drapeau tricolore afghan. Des coups de feu de célébration ont été tirés dans les deux villes. "J'étais en classe, mais je n'écoutais pas le cours, j'écoutais le cricket à la radio avec mon téléphone portable", a raconté Mirwais Rahmani, un étudiant de l'université de Nangarhar à Jalalabad. "J'ai crié de joie!" a-t-il ajouté. "J'ai regardé le match depuis le début, lorsque l'Afghanistan a perdu sept arceaux, j'étais très déçu (...) et j'ai éteint la télévision", a dit à l'AFP un autre supporteur, Khalil Ahmad, à Kandahar. "Je n'ai pas de mots pour exprimer mes sentiments", a-t-il ajouté après le retournement de situation et la victoire finale. Abdul Samad, un autre supporteur de Kandahar, dit avoir "jeté (son) téléphone de colère, et maudit son équipe" au début du match. "Maintenant ils ont gagné, je n'y crois pas, mais je suis très heureux", a-t-il dit à l'AFP. Le président afghan Ashraf Ghani a félicité l'équipe victorieuse dans un communiqué et souhaité d'autres succès aux joueurs afghans, dont c'était la première participation à une Coupe du monde. L'équipe afghane participe à la coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande aux côtés des géants mondiaux du cricket. Les Afghans ont perdu leur deux premiers matches contre le Bangladesh et le Sri Lanka. Ce sport britannique a été importé en Afghanistan via les camps de réfugiés du Pakistan, où des millions d'Afghans ont fui l'invasion soviétique en 1979, puis les affrontements politico-ethniques des années 1990. str-mam/emp/gv

(AFP)

Votre opinion