Football – Cristiano Ronaldo: «Je vais encore fermer des bouches»
Publié

FootballCristiano Ronaldo: «Je vais encore fermer des bouches»

Le Portugais a vigoureusement réagi aux quelques critiques auxquelles il doit faire face depuis son retour à Manchester United.

par
Chris Geiger
Cristiano Ronaldo a tenu à remettre les pendules à l’heure.

Cristiano Ronaldo a tenu à remettre les pendules à l’heure.

AFP

Depuis le début de sa carrière, Cristiano Ronaldo ne laisse personne indifférent. Souvent adulé, parfois détesté, le Portugais de 36 ans continue de diviser le cœur et l'esprit des fans de football.

Auteur d’un retour réussi sous les couleurs de Manchester United, du moins statistiquement avec six réussites en neuf apparitions toutes compétitions confondues, le quintuple Ballon d’or doit néanmoins faire face à quelques critiques liées à son influence sur le jeu des Red Devils. Des reproches que le capitaine de la Seleção (182 sélections, 115 buts) peine à comprendre.

«Je sais quand l'équipe a besoin de mon aide défensivement. Mais mon rôle dans le club est de gagner, d'aider l'équipe à le faire et de marquer des buts, a martelé l’ancien attaquant du Real Madrid et de la Juventus Turin lors d’un entretien accordé à Sky Sports. L'aspect défensif fait aussi partie de mon travail. Les gens qui ne veulent pas voir ça, c'est parce qu'ils ne m'aiment pas. Mais, pour être honnête, j'ai 36 ans, je gagne tout donc vais-je m'inquiéter pour les gens qui disent du mal de moi? Je dors bien la nuit. Je me couche avec la conscience tranquille. Continuez comme ça, parce que je vais encore fermer des bouches et gagner des choses.»

S’il concède avoir besoin de temps pour (re)prendre ses marques à Old Trafford et pour mieux assimiler le style de jeu prôné par Ole Gunnar Solskjær, le buteur lusitanien a une théorie (bien à lui) pour expliquer les attaques qui lui sont adressées par ses détracteurs.

«Ils vont toujours trouver les mauvaises choses»

Cristiano Ronaldo

«La critique fait toujours partie du jeu. Je ne m'inquiète pas pour ça. Et je vois ça même comme une bonne chose pour être honnête, a-t-il assuré. S'ils s'inquiètent pour moi, ou s'ils parlent de moi, c'est parce qu'ils connaissent mon potentiel et ma valeur dans le football. Alors c'est bien. Je vais donner un exemple: si tu es dans une école, que tu es le meilleur élève et que vous demandez aux pires élèves s'ils aiment le meilleur, ils vont dire qu'ils ne l'aiment pas.»

Décisif mercredi en Ligue des champions face à l’Atalanta (3-2), CR7 semble plus dangereux que jamais lorsqu’il se sent remis en question. Il risque donc d’être gonflé à bloc dimanche (17h30) pour affronter Liverpool à l’occasion du choc de la 9e journée de Premier League.

«Je ne suis pas là en vacances, a prévenu celui qui compte trois titres de champion d’Angleterre à son palmarès. Jai dit que je voyais un énorme potentiel dans cette jeune équipe. Je suis là pour gagner et aider l'équipe pour construire de nouvelles choses. Tout le monde me connaît. J'ai toujours été comme ça, je ne vais pas changer maintenant avec mon âge. Je me donnerai toujours à 100% pour ce club. Je sais qu'il y aura toujours des avis sur moi à cause de ce que je suis, de ce que j'accomplis ou de ce que je gagne. Ils ne veulent pas me donner du crédit pour les bonnes choses mais ils vont toujours trouver les mauvaises choses. Pour moi, ce n'est pas un problème.»

Old Trafford retient son souffle.

Votre opinion