10.11.2016 à 13:03

IndeCroyant son argent inutilisable, elle se suicide

Une fermière a mis fin à ses jours car se croyant ruinée après la démonétisation de tous les billets de 500 et 1000 roupies.

Archives/Photo d'illustration, Reuters

Kandukuri Vinoda, 55 ans, stockait d'importantes quantités d'argent liquide à son domicile en coupures de 500 et 1.000 roupies, les plus hautes valeurs faciales en circulation, depuis la vente d'un terrain le mois dernier.

Résidente du district de Mahabubabad, dans l'Etat du Telangana, elle avait reçu 5.5 millions de roupies (75'000 euros) pour cette transaction. Une partie de l'argent avait été utilisée pour payer les soins médicaux de son mari, et elle comptait avec le reste acheter une nouvelle parcelle de terre.

«La famille nous a dit qu'elle a paniqué après avoir eu vent de la démonétisation des billets et s'est pendue à son domicile» a déclaré un officier la police locale, Raj, à l'AFP. De nombreux Indiens en zones rurales isolées conservent leur argent chez eux en raison de l'absence de banques et pour éviter d'avoir à payer des impôts.

Ruée dans les banques

Ce pays de 1,25 milliard d'habitants a été pris de court par l'annonce mardi soir du Premier ministre que les coupures de 500 et 1000 roupies n'avaient soudain plus de valeur légale, mesure destinée à lutter contre l'évasion fiscale.

Des centaines de millions d'Indiens se sont retrouvés avec insuffisamment d'argent liquide dans leur portefeuille pour les achats du quotidien, dans une économie où 90% des transactions se font en cash.

Après un répit de 24h pour préparer l'arrivée de nouveaux billets de 500 et 2.000 roupies, les banques étaient submergées jeudi par une ruée de clients cherchant désespérément à déposer sur un compte ou convertir leurs anciennes coupures.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!