France: Cycliste tué par un chasseur: «Nous sommes choqués et en colère»

Actualisé

FranceCycliste tué par un chasseur: «Nous sommes choqués et en colère»

L'homme qui roulait en VTT lorsqu'il a été abattu par un chasseur samedi était un restaurateur des Gets, en France voisine. Ses proches lui rendent hommage.

par
Renaud Michiels
Un selfie pubié par M. sur sa page Facebook. Le Britannique était un amoureux de VTT.

Un selfie pubié par M. sur sa page Facebook. Le Britannique était un amoureux de VTT.

Facebook

Aussi tragique qu'incompréhensible, le fait divers a défrayé la chronique ce week-end. Samedi, dans la commune de Montriond, en Haute-Savoie, un chasseur de 22 ans a abattu un vététiste. L'homme roulait sur un chemin, dans des bois, à quelque 1350 m d'altitude. Mais il était «parfaitement identifiable». Pourtant le chasseur l'a apparemment pris pour un «animal en mouvement», probablement un sanglier… La malheureuse victime a été touchée d'une balle dans le dos. Il est décédé sur place.

Les médias britanniques dressent aujourd'hui son portrait. Gallois, M., 34 ans, s'était établi aux Gets, près de Morzine (F). Il y vivait avec sa compagne depuis quatre ans. Il y avait ouvert un service de traiteur à domicile. Puis un café proposant des menus légers et sains, le Wild Beets Kitchen.

«Il y a de la colère»

«M. avait beaucoup d'amis dans la région. Il nous manquera à tous», témoigne dans le Telegraph A., 38 ans, une amie du couple également établie dans la région. «Nous sommes une communauté très soudée et nous sommes tous profondément choqués. Il y a de la colère, aussi, car il y a des accidents de chasse chaque année.»

«C'est tellement tragique, je ne peux pas croire que M. nous a quittés», a réagi un ancien ami d'école, selon le Daily Mail. Des hommages commencent à apparaître sur Facebook, ajoute le Daily Star. «Je l'ai rencontré cet été, un gars vraiment sympa, quelle tragédie», écrit l'un. Un autre se dit dévasté. «Tous les membres de notre communauté seront touchés par l'accident. Tellement triste pour M. et tous ses proches», note-t-il.

La page Facebook de M. montre son amour pour le mountain bike, qu'il pratiquait manifestement assidûment. Dans une région qu'il adorait. «Nous sommes venus la première fois à Morzine en 2009 pour la saison de ski et nous sommes absolument tombés amoureux de la région et de son style de vie», avait-il écrit sur un blog. Avec sa compagne, ils sont ensuite revenus chaque hiver. Avant de s'installer aux Gets il y a quatre ans.

Une enquête pour homicide involontaire aggravé a été ouverte. Mais le jeune chasseur n'a pas encore été entendu. Il était dimanche trop choqué pour être placé en garde à vue. En attendant d'en savoir plus sur les circonstances du drame le maire de la commune de Montriond a décider d'interdire la chasse sur son territoire jusqu'à nouvel ordre.

Ton opinion