Cymes blâme Djokovic: «Il sert de contre-exemple à la vaccination»
Publié

Covid-19Cymes blâme Djokovic: «Il sert de contre-exemple à la vaccination»

Pour le médecin le plus connu du paysage audiovisuel français, les propos antivax du tennisman sont «dramatiques».

par
Laurent Flückiger
«Que Novak Djokovic soit antivaccin, c’est son problème, mais il n’a pas besoin de le dire», a déclaré Michel Cymes.

«Que Novak Djokovic soit antivaccin, c’est son problème, mais il n’a pas besoin de le dire», a déclaré Michel Cymes.

Imago / Getty

Michel Cymes ne mâche pas ses mots à l’égard du champion de tennis serbe Novak Djokovic, qui refuse la vaccination et a tenu des propos qui déplaisent au médecin.

Sur le plateau de «C à vous» mercredi 12 janvier, il a lancé: «Le point le plus important est que Djokovic est antivaccin. Il l’a dit, et pas seulement avant l’Open d’Australie, c’est un antivax. J’entendais Didier Deschamps (ndlr.: invité lui aussi sur France 5) parler à l’instant de l’exemplarité qu’un sportif de haut niveau doit avoir vis-à-vis des jeunes, je trouve cela dramatique qu’un type comme Djokovic dise ouvertement qu’il est contre les vaccins. Qu’il le soit, c’est son problème, mais il n’a pas besoin de le dire. Il sert de contre-exemple à la vaccination.»

Novak Djokovic est au cœur d’une polémique qui anime le monde du sport depuis quelques jours, ayant refusé de se faire vacciner contre le Covid-19 avant l’Open d’Australie et reçu une «exemption médicale de vaccination» contestée par les autorités.

Votre opinion