Industrie: Dätwyler voit bondir son bénéfice semestriel

Publié

IndustrieDätwyler voit bondir son bénéfice semestriel

Le groupe industriel uranais annonce un bénéfice semestriel de 34,4% en glissement annuel à 56,6 millions de francs.

Dätwyler maintient toutes les options ouvertes concernant le rachat de la société britannique Premier Farnell.

Le groupe a fait bondir son bénéfice semestriel de 34,4% en glissement annuel à 56,6 millions de francs. Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé de 13,2% à 81,7 millions de francs, a indiqué vendredi l'entreprise dans un communiqué.

La marge correspondante ressort à 13,2%, en hausse de 1,6 point par rapport au premier semestre 2015. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 7,3% pour s'établir à 621,1 millions de francs. Corrigée des effets de change et des acquisitions, la hausse des ventes se limite à 2,9%.

Les deux divisions, solutions d'étanchéité et composants électroniques, ont contribué à la croissance, précise la firme. Les chiffres sont globalement meilleurs qu'attendu, en particulier pour les ventes et le bénéfice net.

Mieux que prévu

Le consensus des prévisions des analystes interrogés par l'agence financière awp était de 617,5 millions de francs pour le chiffre d'affaires, de 76,7 millions pour l'EBIT et de 52,7 millions pour le bénéfice net.

Dans le détail, le segment des composants électroniques a accru ses ventes de 4,8% à 238 millions de francs. La division des solutions d'étanchéité a pour sa part vu son chiffre d'affaires augmenter de 8,8% à 383,1 millions.

Dätwyler est en période d'acquisition. Le conglomérat de Suisse centrale est prêt à débourser 1,1 milliard de francs pour s'emparer de la société britannique de composants électroniques Premier Farnell.

Lutte pour un rachat

Cette opération d'envergure est cependant contrée par un concurrent américain, Avnet, qui a surenchéri en offrant 12% de plus. Dätwyler considère toujours toutes les options pour la suite et communiquera «en temps voulu».

Si la transaction aboutissait, l'entreprise se hisserait au rang de distributeur de composants électroniques de premier ordre, avec un chiffre d'affaires annuel combiné de 1,8 milliard de francs, rappelle l'entreprise qui compte quelque 7000 employés.

Optimisme

En cas de renoncement au rachat, il en résulterait des frais de transaction non récurrents de 4 à 8 millions de francs, qui chargeraient le résultat d'exploitation. À cela s'ajouteraient des frais de couverture de change et des pertes de change de 35 à 40 millions qui pénaliseraient le résultat financier.

Les actionnaires Dätwyler ont accepté mercredi lors d'une assemblée générale extraordinaire une augmentation de capital afin de financer le rachat de Premier Farnell. Le même jour, l'entreprise a annoncé l'acquisition de la société allemande Ott, spécialisée dans les solutions d'étanchéité, pour un montant non divulgué.

Pour l'ensemble de l'année 2016, le groupe uranais se montre convaincu d'atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires d'environ 1,25 milliard de francs. La marge d'exploitation devrait s'inscrire dans le haut de la fourchette visée de 10-13%.

(ats)

Ton opinion