29.12.2013 à 21:30

SyrieDamas est «attaché» à une participation de l’Iran à Genève-2

La Syrie a répété dimanche qu'elle tenait à ce que l'Iran, ferme soutien du régime de Bachar al-Assad, soit présent à Montreux le 22 janvier pour la conférence de paix sur la Syrie.

Walid Mouallem, le ministre syrien des Affaires étrangères.

Walid Mouallem, le ministre syrien des Affaires étrangères.

Reuters

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a souligné dimanche que son pays restait attaché à une participation de l’Iran à la conférence de paix sur la Syrie, prévue à Montreux (VD) en janvier et à laquelle Téhéran n’a pas été invité.

«La Syrie est attachée à une participation de l’Iran à la conférence de paix», a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par l’agence officielle Sana. «Il est illogique que pour des raisons politiques les Etats-Unis ou la soi-disant opposition (au régime syrien, NDLR) excluent ce pays de la conférence», a déploré Walid Mouallem à l’occasion d’un forum sur les médias.

L'Iran ne sera pas là

L’Iran, ferme soutien du régime syrien, ne figure pas sur la liste de participants fournie par l’émissaire international sur la Syrie, Lakhdar Brahimi, le 20 décembre à Genève. Les Etats-Unis sont opposés à la présence de Téhéran à la conférence qui doit s’ouvrir le 22 janvier à Montreux.

Lakhdar Brahimi avait indiqué à cette occasion que les discussions préparatoires en vue de la conférence de paix n’avaient pas abouti à un accord sur la participation de l’Iran. «Les Etats-Unis ne sont pas convaincus que c’est la bonne chose à faire, ce n’est pas un secret qu’à l’ONU nous y sommes favorables», a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a indiqué le 23 décembre qu’il lancerait avant fin décembre les invitations formelles à la conférence sur la Syrie. L’Arabie saoudite, principal soutien de la rébellion combattant le régime de Bachar al-Assad, figure parmi les 26 pays invités.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!