Publié

HOCKEY SUR GLACEDamien Fleury: «Je n’avais jamais vu ça!»

Le Français Damien Fleury a vécu des débuts frustrants avec le Lausanne HC. Malgré 52 tirs cadrés, sa nouvelle équipe s'est inclinée 1-0 à domicile face à Ambri.

par
Cyrill Pasche
Damien Fleury fait grise mine: pour son premier match sous les couleurs du LHC, son équipe a perdu a domicile.

Damien Fleury fait grise mine: pour son premier match sous les couleurs du LHC, son équipe a perdu a domicile.

Jean-Christophe Bott, Keystone

Il est sans doute un peu trop tôt pour évaluer la performance du nouveau renfort étranger du Lausanne HC, le Français Damien Fleury (27 ans), qui a effectué ses débuts en LNA mardi soir à Malley face à Ambri. Face au deuxième du classement de LNA, l’international français n’a pas réussi à se mettre en évidence. La faute à une défense tessinoise qui a fait bloc et à un Sandro Zurkirchen étincelant devant ses filets.

Le gardien de la formation dirigée par Serge Pelletier a été l’homme du match avec ses 52 arrêts! «Je n’avais jamais vu ça dans ma carrière. Tirer autant et ne pas marquer! C’était assez fou, a expliqué Damien Fleury. En deuxième période, le Français s’est créé coup sur coup deux occasions de but, sans parvenir à glisser la rondelle au fond des filets. Suffisant toutefois pour que l’entraîneur Heinz Ehlers, sur son banc, pousse un gros soupir de désespoir. «C’est cruel, car nous commettons une seule erreur dans ce match. Ambri a su l’exploiter pour marquer, a ajouté l’attaquant français. Mais il y a eu du positif dans notre prestation: avec un tel état d’esprit, nous allons encore prendre beaucoup de points jusqu’à la fin de la saison régulière.»

«C’était difficile»

Concernant sa prestation, l’international français a avoué qu’il lui faudra encore un peu de temps avant de trouver ses marques dans le championnat de Suisse. «C’était difficile pour moi au début. Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais plus disputé de compétition officielle. J’ai commencé à me sentir de plus en plus à l’aise au fil des minutes. Je n’ai pas été surpris par le niveau. Je viens d’un championnat (ndlr : la Suède) où tout le monde travaille très fort. C’était pareil ici en Suisse. Le niveau est très élevé.»

Vendredi, les Lions se déplaceront à Kloten. Le Suédois Daniel Bang étant toujours blessé (à un pouce), Fleury disposera d’une nouvelle occasion de prouver sa valeur sur les patinoires helvétiques.

Votre opinion