Vote: Damien Piller vs Migros: il dit n'avoir rien à se reprocher

Actualisé

VoteDamien Piller vs Migros: il dit n'avoir rien à se reprocher

L'homme d'affaires affirme qu'il n'a «strictement» rien à se reprocher dans le cadre de l'enquête sur les bulletins falsifiés lors du scrutin de Migros Neuchâtel-Fribourg.

Président de l'administration de Migros Neuchâtel-Fribourg, le promoteur et homme d'affaires Damien Piller conteste toute implication dans de cette affaire de falsification de bulletins de vote.

Président de l'administration de Migros Neuchâtel-Fribourg, le promoteur et homme d'affaires Damien Piller conteste toute implication dans de cette affaire de falsification de bulletins de vote.

Keystone

Le Ministère public neuchâtelois a annoncé mercredi que quelque 28'000 bulletins du scrutin interne de Migros Neuchâtel-Fribourg (MNF) avaient été falsifiés. Cette fraude aurait contribué à faire échouer la proposition de révocation de l'administration de la société coopérative MNF, dont Damien Piller est président.

L'homme d'affaires fribourgeois conteste toute implication dans cette affaire. «Damien Piller n'a en aucune façon participé à l'éventuelle falsification de bulletins de vote», a indiqué jeudi par courriel à Keystone-ATS son avocat Philippe Leuba. Le promoteur n'entend pas davantage communiquer pour le moment. Par la voix de son défenseur, il dit collaborer entièrement avec la justice.

Résultat inversé

Selon un nouveau décompte, portant sur les quelque 50'000 bulletins reçus, le résultat aurait été inversé si l'on n'avait tenu compte que des bulletins valables, constate la justice neuchâteloise. Environ 17'600 bulletins auraient appuyé la révocation des mandats et 4600 s'y seraient opposés. Selon les résultats officiels, la révocation a été rejetée par 64,5% des voix.

Le Ministère public neuchâtelois doit maintenant déterminer qui a falsifié le scrutin interne à MNF qui a permis le maintien de Damien Piller à son poste. Une enquête est en cours sur les soupçons de falsification de bulletins de vote par correspondance dans le scrutin qui a eu lieu en novembre 2019.

(ats)

Ton opinion