Hockey sur glace: Damien Riat a enclenché le «mode play-off»
Actualisé

Hockey sur glaceDamien Riat a enclenché le «mode play-off»

L’attaquant du HC Bienne a passé la vitesse supérieure depuis le début des séries pour le titre. Il marque, il frappe, il affûte et n'hésite pas à se sacrifier pour l'équipe.

par
Cyrill Pasche
Damien Riat, depuis le début des play-off, n'en manque pas une: un goal par-ci, une pique par-là.

Damien Riat, depuis le début des play-off, n'en manque pas une: un goal par-ci, une pique par-là.

Keystone

Damien Riat n’est plus le même joueur que lors de la saison régulière. L’ex Genevois, débarqué au HC Bienne l’été dernier, est passé en «mode play-off» en un simple claquement de doigts. Réputé pour ses qualités de buteur, c’est aussi dans d’autres aspects du jeu que le talentueux ailier a su se mettre en évidence: il bloque des tirs (à deux reprises hier dans la même action, un sacrifice qui lui a valu une ovation du public), appuie ses charges, pèse sur la défense et ne manque pas une occasion d’affûter le camp adverse.

«A ce stade de la saison, il ne reste rien d’autre à faire que de donner tout ce que l’on a à chaque match, explique-t-il. Je me sens bien sur la glace et j’ai réussi à livrer de bonnes performances jusqu’ici. Notre système de jeu n’est pas basé sur l’engagement physique, mais lorsque j’en ai l’occasion, je n’hésite pas à mettre une bonne charge».

L’attaquant de 22 ans ans n’a malgré tout pas oublié de marquer: après avoir trouvé le chemin des filets à onze reprises en 48 matches de saison régulière, il a inscrit deux buts en cinq sorties durant les quarts de finale (actes III et IV) et ajusté la transversale lors de la quatrième manche à la Valascia. A titre de comparaison, il n’avait pas marqué en play-off au cours des deux saisons précédentes avec GE Servette (neuf matches, un assist). Avec l’hypertalentueux mais néanmoins minimaliste Dominik Diem au centre, avec le robuste et expérimenté Mike Künzle (3 titres de champion avec Zurich) sur l'autre aile, Riat a trouvé deux compléments qui lui permettent de se mettre en évidence.

Ce ne sera pas GE Servette au prochain tour

Mardi soir lors de la cinquième manche contre Ambri, Riat n’a pas inscrit son nom sur la fiche des buteurs, mais il a été un danger permanent pour l’arrière-garde tessinoise. «Heureusement que nous avons réussi à boucler la série à domicile. Retourner à Ambri et gagner encore une fois à la Valascia aurait certainement été très compliqué. Nous bénéficions maintenant de quelques jours de répit avant la demi-finale, et cela fera du bien à tout le monde.»

Les Biennois attendent désormais de connaître le nom de leur futur adversaire. Seule certitude: ce ne sera pas GE Servette, l’ancien club de Riat. Si les Aigles venaient à passer l’obstacle bernois au premier tour, ils affronteraient Zoug en demi-finale. «Le nom de notre prochain adversaire importe peu. Pour viser le titre, nous devons être capables de battre n’importe quelle équipe.»

Votre opinion