Actualisé 16.11.2018 à 16:52

News piquantesDanger: le port du voile rend chauve

Un raisonnement tiré par les cheveux, un ananas qui ne passe vraiment pas et une découverte fumeuse, c'est l'actu décalée du jour.

von
lematin.ch
Voilà une tentative d'islamophobie à peine voilée.

Voilà une tentative d'islamophobie à peine voilée.

iStock/Lematin.ch

Comment prendre une thématique par le mauvais bout? Il suffit d’imiter le député des Républicains Julien Aubert, qui publie un «Livret Tricolore sur les Islam(s) de France». Il y propose d’interdire le port du voile aux mineures car il entraînerait «une carence en vitamine D et la chute des cheveux», lit-on dans le «Parisien». Si on va par là… On rétorquera alors qu’il faut rendre le port du voile obligatoire car il protège des coups de soleil.

Renaud Michiels

----------

On en fait tout un fromage

En février 2017, le président islandais Gudni Johannesson disait qu'il faudrait interdire la pizza hawaïenne (vous savez, celle avec l'ananas dessus). Des paroles qui ont fait scandale notamment au Canada, pays qui revendique cette invention, créée en Ontario par un pizzaiolo... grec. L'Islandais avait ensuite fait remarquer qu'il n'avait pas le pouvoir pour proclamer une telle interdiction, que chacun mettait ce qu'il voulait sur sa pizza... mais que c'était quand même mieux avec des fruits de mer qu'avec un ananas. Et voilà-t-y-pas pas que cette semaine, il confesse: «Je suis allé trop loin!» Alors non, stop, vous aviez raison. Il faut interdire l'ananas dans la pizza, comme dans la fondue! Et tant pis si c'est mal de provoquer une surpêche de fruits de mer plutôt qu'une surpêche d'ananas.

Michel Pralong

----------

Et où est Sharly?

«Qui est Jacline, l’égérie des gilets jaunes?» La réponse est là. Mais on tente notre chance avant de l’avoir lue: quelqu’un qui ne sait pas orthographier son prénom?

Renaud Michiels

----------

Suisses, n'oubliez pas votre gilet jaune

Il va faire froid ce week-end. Si vous allez en France, prenez une petite laine pour vos enfants. Sait-on jamais ce qui se prépare. Si vous êtes coincés en famille à un carrefour, avec des locaux menaçants qui vous empêchent de passer, mieux vaut être prévoyant. Et montrer la couleur.

Eric Felley

----------

Israël-Palestine: ça s'envenime

Photo iStock

Photo iStock

Les Palestiniens ne sont pas contents. Israël vient de désigner comme son animal national de l'année, la vipère commune, que l'Etat hébreu appelle «serpent des terres d'Israël». Sauf que son nom scientifique est, depuis 1938, «Daboia palaestinae», soit «serpent de Palestine». Le directeur de la Palestine Wildlife Society s'énerve, argumentant que ce n'est pas parce qu'on trouve le berger allemand dans le monde entier qu'on a changé son nom hors d'Allemagne. Il a certainement choisi cet exemple au hasard. On savait que le conflit israélo-palestinien était un vrai serpent de mer. Il l'est même de terre, désormais.

Michel Pralong

----------

Régis a oublié qu'il est un con

Arrêter le cannabis fait retrouver la mémoire, titre «Le Figaro», à propos d’une étude (à la con). Une recherche (débile) du Massachusetts General Hospital démontre en effet qu’après un mois d’abstinence, sans herbe à nigaud, les 16-25 ans ont de nouveau bonne mémoire. Quel scoop… Il avait été mille fois démontré que le cannabis plombe les fonctions cognitives, mémoire en tête. Et des types du Massachusetts se sont quand même dit que prouver l’inverse aurait un intérêt???? Demain, les mêmes révéleront probablement que les anciens alcooliques ont moins d’accidents de voiture que les alcooliques. Et que ceux qui arrêtent de s’automutiler sont moins mutilés.

Renaud Michiels

----------

Vevey, what else?

Est-ce parce que Nespresso a entendu l'expression «Vevey j'y vais», ou parce que la firme était trop ristrett dans ses beaux bureaux lausannois (ou juste qu'elle en avait marc)? Toujours est-il que la boîte de café a annoncéquitter Lausanne pour Vevey. Une décision qui ne semble pas trop remuer les autorités lausannoises: tant que cela reste dans le canton, a réagi en substance le ministre de l'Economie de la Ville Pierre-Antoine Hildbrand. Et il est sûr que, vu l'attractivité du chef-lieu vaudois, les locaux ainsi libérés seront rapidement occupés. Mais pour l'instant, on ne se nespresso pas au portillon.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!