Saut à skis - Daniel Andre Tande, le miraculé, a repris son envol
Publié

Saut à skisDaniel Andre Tande, le miraculé, a repris son envol

Le sauteur a ski avait été victime d’une effroyable chute le 25 mars. Lundi, il ressautait pour la première fois.

par
Thibaud Oberli
Daniel Andre Tande a pu sauter, près de 5 mois jours pour jours après son effroyable accident à Planica en Slovénie.

Daniel Andre Tande a pu sauter, près de 5 mois jours pour jours après son effroyable accident à Planica en Slovénie.

AFP

Daniel Andre Tande est décidément hors du commun. Victime d’une chute horrifiante en mars dernier sur le tremplin de Planica, il s’était réveillé quelques jours plus tard du coma artificiel dans lequel il avait été placé. Cinq mois plus tard, le sauteur à ski norvégien a rechaussé les lattes pour s’élancer depuis le tremplin de Midstubakken, près d’Olso. Ce n’est pas le premier retour du Norvégien, qui n’a pas été épargné par la vie (voir encadré).

Le forçat a enchaîné sept sauts dans des conditions idéales sous le soleil de Norvège. «J’ai senti après coup que j’étais encore fragile», rapportait-il après sa journée au média Aftenposten. Cette libération avait plusieurs fois été repoussée, car elle dépendait de plusieurs avis médicaux.

Après ce retour sur les lattes, l’entraînement va se continuer pour le Norvégien. L’athlète de 27 ans avait déjà réintégré le groupe national en juin, avec une date en tête. Le 19 novembre, moment où s’ouvrira la saison de Coupe du monde à Nizhny Tagil, en Russie.

Déjà un come-back à son actif

En 2018, peu après sa victoire au championnat du monde de vol à skis, Daniel Andre Tande avait déjà été contraint de repartir à zéro. Victime de ce qu’il pensait être une infection de la bouche, il était bien mal en point. Finalement, il a été diagnostiqué du syndrome de Stevens-Johnson, une infection cutanée rare et mortelle dans 15% des cas. Très affaibli, il avait eu besoin d’une saison pour revenir à son meilleur niveau.

Votre opinion