Ski alpin: Daniel Yule se met au vert
Publié

Ski alpinDaniel Yule se met au vert

Le Valaisan, qui a fêté trois victoires cette saison, s'engage pour compenser ses voyages durant la saison.

par
Sport-Center
Le slalomeur annonce un partenariat avec une entreprise zurichoise pour enterrer le CO2.

Le slalomeur annonce un partenariat avec une entreprise zurichoise pour enterrer le CO2.

Keystone

En fin de semaine dernière, l'équipe de Suisse a mis le cap sur Tokyo. Les techniciens disputeront ce week-end un géant et un slalom dans la station de Naeba. Un long voyage qui s'ajoute aux nombreux déplacements déjà effectués par les skieurs durant l'hiver.

Enterrer le CO2 en Islande

Daniel Yule, à l'instar d'autres stars du circuit, prend parfois l'hélicoptère pour gagner du temps. Mais le Valaisan a souvent tiré la sonnette d'alarme, appelant les dirigeants de son sport à prendre conscience du réchauffement climatique.

Fin 2019, il est devenu ambassadeur de l'organisation Protect Our Winters Suisse. Un engagement écologique qui va se renforcer encore grâce à une collaboration avec l'entreprise zurichoise Climeworks.

«Il ne s'agit pas seulement de compenser les émissions provoquées par mes voyages, mais d'éliminer directement le CO2, nous a expliqué le slalomeur avant de rejoindre le Japon. Une partie est réutilisée dans l'agroalimentaire. Grâce à une usine en Islande, il est aussi possible d'injecter le gaz dans le sol. Il se transforme alors en roche après une réaction avec l'eau.»

Vainqueur de trois slaloms cette saison, le skieur de 26 ans veut montrer l'exemple. «En tant qu'athlète d'élite on ne peut pas être irréprochable et certains estiment qu'on est hypocrite. Ce n'est peut-être pas forcément faux, mais je cherche des solutions à ce problème. J'espère sincèrement que d'autres suivront, pourquoi pas des équipes nationales ou même la Fédération internationale de ski. Nous devons tous tirer à la même corde.»

A la lutte pour le globe

Le slalomeur suisse le plus prolifique de l'histoire en Coupe du monde vit la meilleure saison de sa carrière. Il reste pourtant sur une élimination à Chamonix début février, alors qu'il était à la lutte pour la victoire. «En toute franchise, j'étais très remonté après la course, a-t-il confié. Mais j'ai vite relativisé car je n'avais pas d'autre choix que d'attaquer. Ce qui m'intéresse: c'est gagner.»

Daniel Yule sera au départ du slalom dimanche au Japon. Le Valaisan, troisième du classement provisoire, compte 55 points de retard sur le Français Clément Noël et 57 sur le Norvégien Henrik Kristoffersen.

Ugo Curty

Votre opinion