Triathlon: Daniela Ryf renonce aux Jeux Olympiques de Rio

Publié

TriathlonDaniela Ryf renonce aux Jeux Olympiques de Rio

La Soleuroise ne participera pas au triathlon, quatre fois plus court que l'Ironman qu'elle affectionne.

Daniela Ryf, reine de l'Ironman, a été élue Sportive suisse de l'année.

Daniela Ryf, reine de l'Ironman, a été élue Sportive suisse de l'année.

Keystone

Daniela Ryf ne disputera pas les JO de Rio l'an prochain (5-21 août). Le renoncement la Soleuroise, reine de l'Ironman mais pas dominatrice sur la distance olympique, quatre fois plus courte, était attendu en triathlon, mais un espoir subsistait qu'elle prenne part au contre-la-montre de l'épreuve cycliste.

«C'est 100 % exclu», a déclaré Ryf dans une interview à l'Aargauer Zeitung, au sujet d'un éventuel voyage à Rio. Elle évoque sa domination sans partage en 2015 sur la discipline de l'Ironman (3,8 km de natation, 180 km à vélo et 42,195 km de course à pied), où elle a tout raflé. C'est pour elle «la preuve» qu'elle doit rester sur ce format. «Il ne serait pas du tout réaliste de penser qu'il me suffirait de deux ou trois mois d'entraînement pour à nouvau avoir des chances sur la distance olympique», a-t-elle argumenté.

Daniela Ryf invaincue en 2015

Septième des JO de Pékin en 2008, à l'âge de 21 ans, Daniela Ryf (28 ans) était considérée comme un grand espoir de la distance olympique (1,5 km de natation, 40 km à vélo et 10 km de course à pied), mais elle a bifurqué - avec un grand succès - sur l'Ironman, sous la conduite aujourd'hui de son intransigeant coach australien Brett Sutton. «Je m'étais toujours dite que je ne reviendrais sur la distance olymoique que si j'avais des chances de médaille.»

Daniela Ryf est restée invaincue en 2015, une saison marquée par son titre de championne du monde longue distance à Hawaï, son sacre mondial sur le semi-Ironman et la conquête d'un jackpot record d'un million de dollars pour sa victoire dans la «Triple Couronne» (semi-Ironman de Dubaï, du Bahreïn et Championnat du monde semi-Ironman).

La Soleuroise, très bonne spécialiste à vélo, renonce aussi à tenter sa chance de se qualifier pour le contre-la-montre olympique. «Cela n'est pas conciliable avec la préparation de ma saison. Je veux me concentrer sur mon sport», a-t-elle encore dit.

(si)

Ton opinion