Tennis - Daniil Medvedev se qualifie en vieil habitué
Actualisé

TennisDaniil Medvedev se qualifie en vieil habitué

Casper Ruud n’avait ni les armes ni l’expérience pour priver le Russe d’une quatrième finale majeure sur dur de suite (4-6, 2-6).

par
Mathieu Aeschmann
Le Russe Daniil Medvedev célèbre après avoir battu le Norvégien Casper Ruud en demi-finale des ATP Finals au Pala Alpitour de Turin.

Le Russe Daniil Medvedev célèbre après avoir battu le Norvégien Casper Ruud en demi-finale des ATP Finals au Pala Alpitour de Turin.

AFP

Daniil Medvedev défendra bien son titre aux Masters, dimanche soir à Turin. Le Russe a confortablement géré une incontestable supériorité pour écarter Casper Ruud en deux sets (6-4, 6-2). Il retrouvera en finale le vainqueur du choc Djokovic - Zverev (17h), les deux autres patrons de 2021.

À minuit moins cinq de cette saison de l’ATP, ils ne sont donc plus que trois à retarder leur départ en vacances. Et rarement ces dernières années, le dénouement n’aura semblé aussi logique. En 2021, sur le versant masculin de la planète tennis, il y avait Djokovic (trois titres du Grand Chelem), Medvedev (le quatrième), Zverev (les Jeux olympiques) puis le reste du monde, très loin derrière.

S’il manquait encore une preuve de la largeur du fossé séparant le trio de la meute, elle est arrivée ce samedi après-midi lors d’une première demi-finale insipide. Soyons honnêtes, Casper Ruud aura été admirable d’élan offensif et de détermination pour son baptême parmi les maîtres. Mais le Norvégien encore vierge d’un quart de finale en Grand Chelem n’avait tout simplement pas le niveau pour espérer participer au dernier match de la saison.

Face au revers trop limité de son adversaire - Ruud ne peut pas faire mal le long de ligne - Daniil Medvedev s’est régalé en gérant l’échange dans sa diagonale préférée. Son service métronomique terminait de le mettre à l’abri. Douze mois après son sacre londonien contre Thiem, le No 2 mondial retrouvera dimanche Djokovic, pour une belle après leurs finales à Melbourne et New York, ou Zverev, pour une revanche de ce match de poule joué sur un fil mardi soir. Dans les deux cas, il devra surmonter la fatigue (et une forme d’usure mentale) pour montrer beaucoup plus.

Votre opinion