Tennis – Daniil Medvedev «trop solide» pour Henri Laaksonen
Publié

TennisDaniil Medvedev «trop solide» pour Henri Laaksonen

Le Schaffhousois s’est incliné au 1er tour de l’Open d’Australie, mardi, face au nouveau favori du tournoi, Daniil Medvedev (6-1 6-4 7-6). Viktorija Golubic et Stefanie Vögele sont aussi éliminées.

par
Jérémy Santallo
Henri Laaksonen côté revers lors de son 1er tour, mardi, face au favori russe Daniil Medvedev.

Henri Laaksonen côté revers lors de son 1er tour, mardi, face au favori russe Daniil Medvedev.

Getty Images

Pas verni lors du tirage au sort la semaine dernière, Henri Laaksonen n’a comme prévu jamais vraiment eu sa chance face au No 2 mondial, Daniil Medvedev, mardi au sein de la Rod Laver Arena. Le Schaffhousois, actuellement classé au 91e rang mondial – le meilleur de sa carrière, comme en janvier 2017 –, a été battu 6-1 6-4 7-6 (3) en 1h54 dès le 1er tour de l’Australian Open par le Russe, nouveau favori du tournoi depuis l’expulsion de Novak Djokovic.

Programmé en troisième rotation sur le court central, Henri Laaksonen a peut-être eu le malheur de trop bien commencer son duel avec le vainqueur de l’US Open. Car après avoir chipé le service du Moscovite d’entrée, celui qui avait atteint le 3e tour à Roland-Garros et Flushing Meadows en 2021 s’est complètement liquéfié dans les minutes qui ont suivi – la peur d’être à la hauteur? –, jusqu’à vouloir changer de côté avant même la fin d’un jeu…

«J’ai bien démarré les deux premières minutes et puis cela a mal tourné pour moi l’heure et demie suivante»

Henri Laaksonen

Balayé lors du 1er set – il a perdu six jeux d’affilée –, Henri Laaksonen a mieux donné la réplique à Daniil Medvedev dans la deuxième manche mais lors du cinquième jeu, la sublime couverture du terrain du protégé de Gilles Cervara l’a écœuré. Dans le 3e set, le Suisse de 29 ans s’est retrouvé deux fois à 30A (à 4-3 et 5-4) mais n’a jamais su s’ouvrir la porte d’un éventuel break. Et dans le jeu décisif, il a offert cadeau sur cadeau pour finir avec 46 fautes directes.

«J’ai bien démarré les deux premières minutes et puis cela a mal tourné pour moi l’heure et demie suivante. J’ai eu quelques opportunités sur son service dans le 3e set mais Daniil a juste été trop solide. Il ne m’a rien donné et a très bien servi», a confié Laaksonen en salle de presse. «Au 3e set, j’ai eu l’impression qu’il a fermé les yeux pour frapper de toutes ses forces mais au tie-break, je pense qu’il a un peu été rattrapé la pression», a lâché Medvedev.

Mardi soir pour la Suisse

Votre opinion