Handball: Dans le match au sommet, les officiels ont oublié un but
Publié

HandballDans le match au sommet, les officiels ont oublié un but

Dans le choc de LNA entre Kriens-Lucerne et Schaffhouse, personne n’a cru bon entériner une réussite de l’international Gerbl, réussite demeurée «fantôme». Un scandale qui a privé les visiteurs de la victoire.

par
Sport-Center
Marqué à la 36e minute, le but de Max Gerbl (Cadets de Schaffhouse) n'a jamais été comptabilisé.

Marqué à la 36e minute, le but de Max Gerbl (Cadets de Schaffhouse) n'a jamais été comptabilisé.

Keystone

Disputé vendredi soir à la Krauerhalle devant près de 1000 spectateurs, le match au sommet du championnat de Suisse de handball entre Kriens-Lucerne et Schaffhouse s’est terminé sans vainqueur (24-24). Pourtant, si l’on s’en tient à la réalité du match, les visiteurs auraient logiquement dû l’emporter 25-24 mais la soirée a été marquée par une scène incroyable qui devait priver le leader schaffhousois du succès obtenu sur le terrain.

On s’explique. En deuxième période, alors que les «Kadetten» menaient déjà 15-13, Max Gerbl, l’international helvétique, a inscrit un but offrant trois buts d’écart à son équipe. Problème: si le but a été très justement validé par MM. Brunner et Salah (16-13), les deux arbitres, habitués à siffler en Ligue des Champions, tout s’est ensuite passé comme si le dit but n'avait jamais existé. Ni les officiels présents à la table de marquage, ni le préposé au tableau d’affichage, ni le responsable du «liveticker», bref personne n’a eu la présence d’esprit d’entériner un but demeuré fantôme jusqu’au coup de sifflet final, et la découverte, tardive, du scandale. Les arbitres eux-mêmes n'en ont pas eu conscience.

Un scandale qui lèse d’abord les intérêts du leader Schaffhouse (37 points) tout en offrant surtout un point inespéré, qu’il n’a pas gagné à la régulière, aux joueurs du HC Kriens-Lucerne (31 points). Un point «volé» qui leur permet surtout de dépasser au classement Pfadi Winterthour, ainsi relégué à la troisième place (30 point).

Malgré les protestations du banc des visiteurs durant la fin de partie, le résultat a été entériné tel quel par la Fédération. Schaffhouse a dû se contenter des excuses du délégué officiel, M. Roger Felder, lequel a fini par reconnaître l’existence du but oublié de la 36e minute. Bien que lésé, le club a renoncé à déposer protêt, ceci alors même que les playoffs se profilent. «Dans ces conditions, rejouer un match à l’extérieur coûte à la fois des forces et de l’argent», a expliqué le directeur sportif David Graubner.

Dindon de la farce, Pfadi Winterthour envisagerait par contre de déposer aujourd'hui un recours auprès de la Fédération afin que ses dirigeants invalident un résultat (24-24) qui les repousse à la troisième place. Ce dénouement peu banal sur fond d'incroyable cafouillage éclabousse toute la Swiss Handball League.

N.JR

Votre opinion