Hockey sur glace - Dany Gélinas: «Actuellement, je travaille pour le présent»
Publié

Hockey sur glaceDany Gélinas: «Actuellement, je travaille pour le présent»

Tandis que le nouveau projet sierrois guidé par Chris McSorley et son groupe d’investisseurs est lancé, la situation apporte aussi son lot d’incertitudes. Le coach du HC Sierre attend toujours des nouvelles concernant son contrat qui arrive à échéance.

par
Cyrill Pasche
Beaucoup d’interrogations entourent le HC Sierre et l’avenir de l’entraîneur Dany Gélinas. 

Beaucoup d’interrogations entourent le HC Sierre et l’avenir de l’entraîneur Dany Gélinas.

Pascal Muller/freshfocus

Dany Gélinas vient de fêter une victoire de prestige face au HC Kloten (4-2). C’était mercredi soir, et les Zurichois, grands favoris à la promotion, n’avaient plus perdu depuis 12 rencontres. «C’était une belle, très belle victoire, se réjouit le coach québécois du HC Sierre. Disons que nous n’avons pas eu le temps de nous poser trop de questions tant cela allait vite sur la glace. Là, on sent que cette équipe de Kloten est en mission.»

«Beaucoup de blabla»

Des questions, les membres de la première équipe du HC Sierre s’en posent par contre pas mal hors de la glace. Tandis que le projet de nouvelle patinoire mené par Chris McSorley et son groupe d’investisseurs bat son plein, à quoi ressemblera l’avenir immédiat du club? Quelles seront les ambitions? Et surtout, l’équipe sera-t-elle chamboulée la saison prochaine? «Les gars en parlent et se posent pas mal de questions, regrette Gelinas. Toutes ces questions ouvertes parasitent le vestiaire et cela rajoute des distractions dans notre saison. Il y a beaucoup de choses qui se disent, beaucoup de blabla, mais on ne peut pas non plus écouter tout le monde. Tout ce que nous pouvons faire, c’est essayer de nous concentrer sur notre job sur la glace, du mieux que nous pouvons. Nous n’avons aucun contrôle sur ce qui se passe en dehors.»

«La situation est très inconfortable.»

Dany Gélinas, entraîneur du HC Sierre dont le contrat arrive à échéance.

Principal concerné par toutes ces incertitudes, le coach lui-même. Son contrat avec le club valaisan arrive à échéance le 31 mars prochain. L’entraîneur du HCS depuis 2018 ne s’en cache pas: «C’est très inconfortable. Les premières discussions concernant un renouvellement ont pourtant débuté en fin d’année 2020. Ensuite, cela a traîné. Puis ces derniers mois, je n’ai plus eu de nouvelles du tout. Donc je ne sais pas vraiment si je ferai partie ou non du projet. Actuellement, je travaille pour le présent puisqu’il m’est impossible de me projeter dans l’avenir.»

Une situation floue également vécue par plusieurs joueurs arrivant en fin de contrat.

Votre opinion