Actualisé

PoignantDarius Rochebin: «Ma mère a vécu un enfer»

Irène Rochebin avait fait partie des orphelins placés en institution dans les années 1950. Hier, la Confédération leur a rendu hommage. Le journaliste raconte pour la première fois.

par
Didier Dana
Christian Bonzon

Une page sombre de notre histoire a resurgi hier lors d’un hommage officiel rendu par la Confédération aux enfants victimes de placements forcés ou d’internements. «Au nom du gouvernement suisse (…) je vous demande pardon», a déclaré à Berne Simonetta Sommaruga. Et la ministre de la Justice d’ajouter: «De nombreuses femmes et de nombreux hommes dans cette salle ont été maltraités physiquement et psychiquement, méprisés, humiliés ou abusés sexuellement.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!