Interview: Darius se lâche: «Catherine Deneuve était infecte»
Actualisé

InterviewDarius se lâche: «Catherine Deneuve était infecte»

Le nouvel employé de LCI a surpris par sa franchise sur la star française.

par
R.M.
Interrogé sur France Inter, Darius Rochebin n’a pas mâché ses mots sur Catherine Deneuve.

Interrogé sur France Inter, Darius Rochebin n’a pas mâché ses mots sur Catherine Deneuve.

France Inter

Darius Rochebin était mardi l’invité de Sonia Devillers dans son émission «L’instant M», sur France Inter. Et le nouvel employé de LCI a littéralement estomaqué son interlocutrice par sa franchise sur Catherine Deneuve, taxant la star française d’«infecte» et d’«odieuse».

Suite à un sujet sur «Le Monde», qui consacre un dossier à la célèbre actrice, Sonia Devillers a demandé au journaliste et présentateur suisse s’il avait déjà interviewé Catherine Deneuve. «Oui. Cétait une très forte expérience parce quelle était infecte, vraiment infecte, du début à la fin», a lâché tout sourire Darius Rochebin, provoquant l’hilarité de Sonia Devillers.

«En même temps cétait son charme, a enchaîné l’ancien visage de la RTS. «Vous savez le mot de Lacan, 'Soyez odieux, tout ira mieux', elle lappliquait à la lettre.»

Darius Rochebin a encore raconté qu’après l’interview, Catherine Deneuve avait refusé de prendre «une petite photo pour les réseaux sociaux» puis lui avait tourné le dos dans l’ascenseur.

«Très intelligent et très méchant»

Manifestement aussi amusée que sidérée, Sonia Devillers a noté que le Genevois était «cash» et a estimé qu’aucun journaliste français oserait critiquer pareillement et publiquement la mythique actrice.

Le Genevois a cependant précisé que l’interview de Deneuve avait «paradoxalement» eu des bons côtés. «Cest la grâce des interviews. Il y avait une réflexion que jai beaucoup aimée: 'il faut toujours retrouver la grâce du débutant'. Cest-à-dire même quand vous êtes comme elle, à un point de carrière où vous navez plus rien à prouver, il faut retrouver une espèce de fraîcheur, daudace. Et on le voyait dans certains de ses films où elle se moque un peu delle-même, un peu de dérision Et c’est pourquoi on peut à la fois trouver une personne insupportable, elle était vraiment vraiment odieuse, et en même temps, très grande artiste», a-t-il détaillé.

Voilà de quoi faire parler de sa nouvelle émission et engendrer un joli buzz. D’autant que Rochebin a ensuite remis une couche sur Jean-Luc Godard. «Dans le registre des infects, Godard se place là aussi», a-t-il balancé. «C’est tout le charme de Godard, c’est qu’il est à la fois très intelligent et très méchant, ce qui donne des interviews très sympathiques»…

Votre opinion

58 commentaires