Neuchâtel: David de Pury esclavagiste? Le débat fait rage

Actualisé

NeuchâtelDavid de Pury esclavagiste? Le débat fait rage

En pleine contestation antiraciste suscitée par la mort de George Floyd, la Ville de Neuchâtel n'a pas l'intention de déboulonner la statue de son bienfaiteur. Mais elle a renoncé à la nettoyer.

par
lematin.ch
Jeudi à 13h30 à Neuchâtel, l'échafaudage installé le matin est démonté autour de la statue de David de Pury.

Jeudi à 13h30 à Neuchâtel, l'échafaudage installé le matin est démonté autour de la statue de David de Pury.

V.Dé

David de Pury était-il un esclavagiste? Le débat fait rage à Neuchâtel, au coeur de la contestation antiraciste suscitée par la mort de George Floyd sous le genou d'un policier américain blanc à Minneapolis, le 25 mai dernier. Ce jeudi matin, la pose d'un échafaudage a pu faire croire que le bienfaiteur de la cité serait déboulonné...

De nombreux passants ont interrogé les deux policiers présents. En réalité, la Ville avait l'intention de nettoyer la statue, selon un planning établi avant les manifestations. Elle y a renoncé dans l'urgence en ordonnant le démontage de l'échafaudage.

Nettoyer au lieu de retirer?

À 13h30, ce jeudi, l'échafaudage monté le matin autour de la statue souillée par les pigeons avait disparu. Nettoyer la statue au lieu de la retirer? Cette action aurait pu passer pour une provocation.

Après la destruction de plusieurs statues de l'explorateur Christophe Colomb dans différentes villes des États-Unis, il s'agissait surtout à Neuchâtel de ne pas fournir un escalier aux contestataires qui auraient l'idée de maculer la statue.

Fortune léguée

Dans le socle, il est écrit que David de Pury est né à Neuchâtel en 1709 et mort à Lisbonne en 1786. «Il légua à sa ville natale sa fortune acquise dans le commerce pour que les revenus en fussent appliqués à des oeuvres de charité» et à l'instruction publique, est-il gravé. Revenus acquis comment?

Dans le kiosque situé face à la statue, le journal «Arcinfo» interroge les passants avec une manchette: «Esclavagiste ou bienfaiteur?». En page 2, un historien y relève que le négociant était actif dans des secteurs liés à la traite des Noirs et à l'esclavage. Était-il pour autant un esclavagiste, comme l'affirme le «Collectif pour la mémoire», auteur d'une pétition demandant le retrait de la statue?

«Ni l'un ni l'autre»

«Il y avait deux types d'esclavagistes: les négriers, qui faisaient du trafic d'être humains en Afrique et en transportant les esclaves à travers l'océan Atlantique. Et il y avait les propriétaires terriens, en Amérique, qui faisaient travailler des esclaves. David de Pury n'était ni l'un, ni l'autre», affirme Bouda Etemad, professeur honoraire de l'Université de Lausanne, coauteur en 2005 du livre «La Suisse et l'esclavage des Noirs».

Le Conseil communal ne se prononcera pas avant le dépôt de la pétition. Mais son chargé de communication Emmanuel Gehrig a déjà affirmé via «Arcinfo» que «l'émoi et les manifestations antiracistes suscités par la mort de George Floyd rencontrent la très large compréhension» du Conseil communal.

Vincent Donzé

Ton opinion