Publié

MusiqueDavid Guetta est l'artiste français qui s'exporte le mieux

David Guetta reste le roi des artistes français à l'exportation. Le DJ a vendu 8 millions d'albums et 32 millions de singles depuis le début de sa carrière et cumule les récompenses.

David Guetta.

David Guetta.

AFP

«Metals» de la Canadienne Feist est l'album produit en France qui s'est le plus vendu dans le monde en 2012. David Guetta reste toutefois le roi des artistes français à l'exportation, selon les chiffres publiés lundi par le Bureau Export.

L'album «Metals» s'est vendu à 313'400 exemplaires dans le monde en 2012 et à plus de 385'000 depuis sa sortie fin 2011. La Canadienne devance la jeune Belge Selah Sue, dont le premier album éponyme s'est écoulé à 200'100 exemplaires hors de l'hexagone en 2012.

David Guetta reste cependant le roi des ventes à l'export avec six mentions dans le palmarès des meilleures ventes établi chaque année par l'organisme chargé de soutenir les productions françaises à l'étranger.

Or, platine et diamant

Le DJ cumule les récompense. Il a obtenu un album certifié platine («Nothing but the beat 2.0» vendu à 156'800 exemplaires en seulement trois semaines), un album certifié or («F*** me, I'm famous», 62'400 copies), trois singles de diamant («Titanium», «Turn me on - Feat. Nikki Minaj» et «I can only imagine - Feat. Chris Brown & Lil Wayne», pour un total de 8,983 millions de copies) et un single de platine («She Wolf - feat.Sia»), vendu à 255'700 exemplaires).

Depuis le début de sa carrière, David Guetta a vendu 8 millions d'albums et 32 millions de singles.

Albums et single

Parmi les autres artistes produits en France ayant connu de beaux succès à l'étranger en 2012, M83 classe deux albums («Saturdays=Youth» et «Hurry up, we're dreaming», respectivement 152'300 et 111'200 exemplaires) et un single («Midnight City», 209.400 exemplaires) dans le palmarès annuel. L'artiste électro originaire d'Antibes est cette année en lice pour les Grammy Awards dans la catégorie «Best alternative music album».

Les albums de Nolwenn Leroy («Bretonne»), Christophe Maé («Mon paradis») et la bande originale de «The Artist» ont tous été certifiés platine (plus de 100'000 exemplaires vendus).

En 2011 (dernier chiffre disponible), le chiffre d'affaires des producteurs phonographiques français à l'export a représenté 55,2 millions d'euros (68,6 millions de francs) dont 65% sur les ventes physiques et 35% sur les ventes digitales. Ce chiffre, réalisé à 70% en Europe, est en baisse de 2,6% par rapport à 2010.

(ats)

Votre opinion