Hockey sur glace: Davos - FR Gottéron: Berra n'y aurait rien changé

Publié

Hockey sur glaceDavos - FR Gottéron: Berra n'y aurait rien changé

FR Gottéron a été secoué à Davos (7-2) sans son gardien titulaire, laissé au repos. Mais le problème était ailleurs.

par
Sport-Center

Évacuons tout de suite une thématique, si vous le voulez bien. Certes, Ludovic Waeber était devant le filet, mais avec Reto Berra entre les poteaux, FR Gottéron se serait pris exactement la même rouste dans les Grisons. Ménagé en vue du match de samedi contre Berne, le gardien titulaire était resté à la maison pour éviter les huit heures de bus. Si brillant soit-il cette saison, le Zurichois de la BCF Arena n'est pas un magicien pour autant. Il n'aurait probablement rien pu faire pour sauver les meubles au moment où les Dragons ont coulé en début de rencontre. Car c'est bien d'un naufrage dont il faut parler.

On peut évidemment se questionner sur le 1-0 de Davos encaissé par Ludovic Waeber après quelques secondes. Mais les Dragons ont été tellement amorphes durant 60 minutes que Reto Berra aurait repoussé d'une poignée de secondes l'inévitable. Finalement, cette histoire de gardiens n'est qu'une infime partie de l'histoire qui s'est jouée hier soir dans les Grisons.

Léthargiques en zone défensive, les Fribourgeois se sont faits tourner autour par les virevoltants davosiens. Comme la sensation que les visiteurs avaient oublié les protège-lames sous les patins. S'il est une patinoire où il vaut mieux bouger les jambes sous peine de passer une longue soirée, c'est bien à la Vaillant Arena. Et c'est très précisément ce qui est arrivé aux Dragons vendredi soir. Une terriblement longue soirée, même.

Dans une période durant laquelle l'équipe se bat pour une place en play-off, le signal envoyé hier est catastrophique. Au moment où chaque point compte (rappelez-vous la saison dernière), il y avait comme la désagréable sensation que les joueurs de Christian Dubé avaient déjà dans la tête la rencontre importantissime face à Berne ce soir.

Difficile de ne pas croire que FR Gottéron choisisse ses matches. Sinon, comment expliquer le morceau de bravoure réalisé samedi dernier contre Lausanne (victoire 2-1)? A force de jouer sur courant alternatif, les Dragons vont tout droit vers le tour de classement.

Mais comme souvent, les Fribourgeois sont capables du meilleur comme du pire. On peut toujours se dire que le pire est derrière eux. Il n'y a que ça à sauver de cette soirée sur les haut de Landquart. C'est maigre.

Grégory Beaud, Davos

Pour les détails du match, cliquez ici.

Ton opinion