Belgique: De gros retards dus à des gaufres carbonisées

Actualisé

BelgiqueDe gros retards dus à des gaufres carbonisées

Un incendie dans une fabrique de pâtisseries a perturbé jeudi les liaisons ferroviaires depuis Bruxelles.

L'incendie a été maîtrisé en fin d'après-midi.

L'incendie a été maîtrisé en fin d'après-midi.

Keystone

Un incendie a ravagé jeudi une usine fabriquant des gaufres à Bruxelles, perturbant provisoirement le trafic ferroviaire en Belgique, mais aussi vers Paris et Londres.

Incendie en cours à #Forest, fumées qui traversent tout #Bruxelles. pic.twitter.com/PWrHdbR7Hg— Navetteur Belge (@NavBelge) 23 novembre 2017

L'incendie semble être parti, selon les médias, d'un système de refroidissement des fours servant à cuire les gaufres, qui figurent avec la bière, le chocolat et les frites au patrimoine culinaire national de la Belgique. Il n'a fait aucun blessé et le feu paraissait maîtrisé en fin d'après-midi.

Incendie à #Forest : la fumée est visible à des kilomètres #Bruxelles#Milcampspic.twitter.com/cP1ay5mwCc— lalibre.be (@lalibrebe) 23 novembre 2017

L'incendie a toutefois provoqué de fortes fumées qui ont amené les autorités à évacuer une école et des entreprises voisines et à demander aux riverains de se calfeutrer chez eux pour éviter de respirer des particules polluantes.

La circulation des trains à la gare de Bruxelles-Midi, proche de l'usine située dans la commune de Forest, a été arrêtée pendant une demi-heure, provoquant des retards y compris pour les compagnies internationales Thalys (à destination de Paris, Amsterdam, Cologne et Düsseldorf) et Eurostar (Londres). Une centaine de personnes travaillent sur ce site du fabricant de gaufres Milcamps, fondé en 1932.

L'usine fabrique des gaufres de Bruxelles (rectangulaires, à la pâte légère et croustillante) et de Liège (plutôt arrondies, denses et garnies de cristaux de sucre), sous forme de viennoiseries pour les grandes surfaces ou congelées.

La société Milcamps appartient à Jacquet Brossard, un des leaders français en pains et pâtisseries industriels, membre de la coopérative auvergnate Limagrain, qui se présente comme le quatrième semencier mondial.

(AFP)

Ton opinion