23.09.2015 à 15:05

PolitiqueDe l'envie, mais pas assez de moyens

Les autorités sénégalaises assurent vouloir agir, mais reconnaissent que leurs capacités sont encore insuffisantes. Une unité spécialisée est attendue pour novembre.

von
Fabien Feissli
Maxime Schmid

Face à l’estrade, des responsables politiques, des forces de l’ordre et même étrangers alignés en rang d’oignons. «Nous devons lutter contre la cybercriminalité. Cela contribue à rendre tout le pays plus prospère», conclut Papa Gueye, fondateur de la brigade spéciale de lutte contre la cybercriminalité de la police nationale. La demi-douzaine de discours qui ont précédé le sien ont tous martelé le même message: le Sénégal veut et doit lutter contre la cybercriminalité. Une volonté partagée par l’ensemble des responsables rencontrés.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!