Publié

SuisseDe la «colle» pour réparer les coeurs brisés

Des chercheurs de l'Empa sont en train de développer un hydrogel inspiré des propriétés adhésives des moules pour réparer le muscle cardiaque.

Composé de gélatine et de soie de moule, le gel devrait permettre de réparer les coeurs endommagés, que ce soit par une crise cardiaque ou un trouble congénital.

Composé de gélatine et de soie de moule, le gel devrait permettre de réparer les coeurs endommagés, que ce soit par une crise cardiaque ou un trouble congénital.

Empa

Les propriétés adhésives des moules pourraient également réparer les défauts des muscles cardiaques. Des chercheurs de l'Empa sont en train de développer un nouvel hydrogel inspiré de ces petits fruits de mer.

Malgré les vagues et les bourrasques, la moule reste fermement accrochée aux rochers. Ses glandes produisent de fins fils de maintien qui restent fermes et élastiques sous l'eau. Une soie de moule qui a inspiré des chercheurs du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa).

Sous la direction de Claudio Toncelli, ils ont réalisé un nouvel hydrogel, indique mardi l'Empa dans un communiqué. Composé de gélatine et de soie de moule, il devrait permettre de réparer les coeurs endommagés, que ce soit par une crise cardiaque ou un trouble congénital, alors même qu'ils sont actifs.

La «colle à moule» est biocompatible avec les tissus vivants. Elle peut résister à la température du corps, contrairement à la gélatine seule qui se liquéfie, ainsi qu'à une pression équivalente à la pression sanguine. Dès que l'hydrogel entre en contact avec le tissu, les protéines structurelles se réticulent entre elles et assurent une liaison stable entre les surfaces de la plaie.

Dans des expériences de culture cellulaire, les scientifiques ont pu confirmer la bonne compatibilité tissulaire du nouvel adhésif. Ils travaillent maintenant à faire progresser son application clinique.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!