Publié

Aménagement du territoireDe la place pour deux millions d'habitants de plus

La Suisse peut encore accueillir jusqu'à 2,1 millions d'habitants supplémentaires, estime la directrice de l'Office fédéral du développement territorial (ARE) Maria Lezzi.

Selon Berne, la Suisse a encore de la place pour 1,4 à 2,1 millions de personnes supplémentaires.

Selon Berne, la Suisse a encore de la place pour 1,4 à 2,1 millions de personnes supplémentaires.

Keystone

L'acceptation par le peuple suisse de l'initiative sur les résidences secondaires est un signe clair de résistance, déclare Maria Lezzi dans une interview accordée à l'hebdomadaire dominical Sonntag.

Pour la directrice de l'ARE, le grand nombre de dézonages rejetés lors d'assemblées communales est un autre indice de cette opposition.

Mais même sans nouveaux dézonages, la Suisse, qui compte aujourd'hui 8 millions d'habitants, a encore de la place pour 1,4 à 2,1 millions de personnes supplémentaires. Ce sont toutefois des valeurs théoriques, prévient-elle.

La décision de savoir si le pays veut réellement autant d'habitants doit être prise sur le plan politique et social.

Mme Lezzi, qui dirige l'ARE depuis 2009, admet que la Confédération a peut-être été trop tolérante en matière d'aménagement du territoire.

Ce domaine est en principe du ressort des cantons, mais la Confédération n'a pas assez profité de sa possibilité de l'influencer. La loi fédérale sur l'aménagement du territoire, qui vient d'être révisée, est un moyen de freiner le mitage, estime-t-elle.

Besoin de plus de place

Outre l'accroissement de la population, Maria Lezzi cite un autre facteur responsable de la modification du paysage: les personnes ont besoin de toujours plus de place. «Depuis 1960, la surface habitable par personne a doublé».

Selon la directrice de l'ARE, des constructions plus denses seraient une solution. On pourrait gagner énormément de place en passant de maisons simples ou mitoyennes à des maisons à trois ou quatre familles, selon elle.

(ats)

Votre opinion