14.08.2020 à 04:42

PartenariatDe l’or en bouteille!

Les moissonneuses-batteuses viennent de récolter les précieux grains noirs qui seront pressés pour fournir une huile suisse de couleur or, dont les qualités sont nombreuses en cuisine et sur le plan nutritionnel. Dans quelques jours, il sera déjà temps de mettre en place la récolte de l’année prochaine.

par
Anne Challandes, Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF)
Colza, Val-de-Ruz (NE)

Colza, Val-de-Ruz (NE)

Anne Challandes

6500 paysannes et paysans produisent du colza en Suisse sur une surface de 23 000 hectares, l’équivalent de 32 000 terrains de football. Cette plante oléagineuse issue d’un croisement entre le chou et le navet blanc est pressée pour obtenir une huile de la couleur de l’or.

Le cycle de production du colza est parmi les plus longs; 11 mois pendant lesquels les risques dus aux maladies et aux ravageurs nécessitent mesures préventives et soins attentionnés au fil des semaines. L’objectif: une bonne récolte qui permettra de répondre à la demande sans cesse croissante d’une huile indigène de grande qualité.

Il existe une huile de colza classique pressée à froid (pour la cuisine froide avec un délicieux petit goût de noisette) ou raffinée (au goût neutre, pouvant être légèrement chauffée). Depuis bientôt 20 ans, une nouvelle variété appelée HOLL (High Oleic Low Linolenic) permet de produire une huile au goût neutre et stable qui supporte les hautes températures (y compris la friture). Pour en apprendre plus et trouver des recettes, rendez-vous sur les sites de l’Association Huile de colza suisse (ACS) et de l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF).

Avec l’huile de colza suisse, vous disposerez d’un produit indigène aux qualités gustatives et nutritionnelles incontestées avec la meilleure garantie de traçabilité!

En partenariat avec la «Semaine du goût»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!