De nombreux LGBTQI+ taisent leur orientation au travail
Actualisé

Monde du travailDe nombreux LGBTQI+ taisent leur orientation au bureau

Selon une enquête sur l’orientation sexuelle en milieu professionnel, de nombreux LGBTQI+ cachent leurs préférences, par peur du rejet ou pour ne pas mettre en péril leur carrière.

Un quart des LGBTQI+ interrogés ne révèlent pas leur orientation sexuelle sur leur lieu de travail, par peur du rejet et des attaques.

Un quart des LGBTQI+ interrogés ne révèlent pas leur orientation sexuelle sur leur lieu de travail, par peur du rejet et des attaques.

AFP

Pour de nombreuses personnes dans le monde, le lieu de travail est l'endroit où elles passent une grande partie de leur temps. L'inclusion dans la société doit donc aussi passer par le lieu de travail.

De nombreux LGBTQI+ craignent d’être stigmatisés au bureau. Pour aller au fond des choses, ManpowerGroup a mené une enquête sur leur inclusion professionnelle dans 14 pays d'Europe.

Un environnement inclusif productif

Les résultats montrent que 42% des personnes interrogées ne révèlent pas leur orientation sexuelle ou leur genre sur leur lieu de travail en partie par peur du rejet et des attaques (environ 26%), en partie par peur de manquer des opportunités de carrière (environ 20%).

Selon l’enquête, huit employés européens sur dix pensent qu'un environnement inclusif favorise les idées innovantes et les meilleurs résultats. Un tiers des professionnels choisissent les offres d'emploi en fonction des politiques d'intégration de l'entreprise. Ensuite, pour 38% des professionnels LGBTQI+, le télétravail est sans surprise un obstacle au coming-out au travail.

Enfin, en Suisse, les employés ne révèlent pas leur orientation sexuelle ni leur identité de genre, tant par peur que par rejet, à travers la volonté de séparer leur vie professionnelle de leur vie privée.

(comm/frt)

Votre opinion