Hockey sur glace: De Sierre au camp d’entraînement de Montréal en 6 mois

Publié

Hockey sur glaceDe Sierre au camp d’entraînement de Montréal en 6 mois

Pas conservé par le club valaisan de Swiss League, Anthony Beauregard a été convoqué au stage d’avant-saison d’une équipe de NHL pour la première fois de sa carrière.

par
Ruben Steiger
Anthony Beauregard a évolué sous le maillot du HC Sierre lors de la saison 2021-2022.

Anthony Beauregard a évolué sous le maillot du HC Sierre lors de la saison 2021-2022.

Martin Meienberger/freshfocus

Tout peut aller très vite dans le monde du sport professionnel, et plus particulièrement du hockey, et ce n’est pas Anthony Beauregard qui dira le contraire. Le Québécois, qui a disputé la saison 2021-2022 de Swiss League avec le HC Sierre, a été convoqué au camp d’entraînement de la mythique organisation des Canadiens de Montréal.

Joint par téléphone, l’ex-sierrois était forcément très heureux: «Je l’ai vécu comme une excellente nouvelle, c’est un rêve de jeunesse de porter l’uniforme des Canadiens. Je les regarde à la télé ou au Centre Bell depuis que je suis petit.»

Pas conservé par Sierre

Cette situation est inespérée tant l’attaquant semblait partir de loin. À l’issue d’un exercice lors duquel il n’a pas totalement convaincu à Graben (45 points en 57 matches), il n’avait pas été conservé par les dirigeants valaisans. Ceux-ci lui ont préféré un autre québécois en la personne de Francis Perron.

Plutôt que de rester en Europe, comme l’auraient fait bon nombre de joueurs de son âge, Anthony Beauregard a décidé de se donner une nouvelle chance en Amérique du Nord. Le centre, qui peut également jouer à l’aile, a signé un contrat d’une année en AHL avec le Rocket de Laval, l’équipe ferme de la franchise des Canadiens de Montréal. Cette entente est également valable avec les Lions de Trois-Rivières en East Coast Hockey League (la 3e division nord-américaine).

Une première à 26 ans

À 26 ans, c’est la première fois qu’il est invité au camp d’entraînement d’une équipe de NHL dans sa carrière. «À mon âge je savais que c’était ma dernière chance, a-t-il lancé. En discutant avec mon agent, j’étais au courant qu’il existait une opportunité. Finalement, j’ai appris la belle nouvelle à la fin du mois d’août.»

Cependant, le chemin avant de se frayer une place dans le contingent pour un match officiel dans la grande ligue est encore très long puisque 74 hockeyeurs, dont 47 ayant un contrat avec les Canadiens, participent à ce stage d’avant-saison.

À moins d’une immense surprise, Anthony Beauregard débutera donc sa saison en AHL ou en ECHL, et il en pleinement conscient. Il veut malgré tout tirer profit de cette expérience unique: «Je vais jouer contre des gars de NHL et je vais pouvoir apprendre d’eux. Leurs conseils ainsi que ceux des entraîneurs vont m’aider à devenir un meilleur joueur.»

Ton opinion