Actualisé 12.06.2020 à 17:03

ClichésDe sublimes photos récompensées au concours Sony

La World Photography Organisation a annoncé les lauréats de 2020 et dévoilé qui a reçu le titre de Photographe de l'année.

par
Michel Pralong
1 / 14
Pablo Albarenga (Uruguay) Il reçoit la plus haute récompense pour sa série «Graines de résistance»: ici, Nantu, un jeune indigène de la nation Achuar, en Équateur, qui mène un projet de bateaux de rivière solaires.

Pablo Albarenga (Uruguay) Il reçoit la plus haute récompense pour sa série «Graines de résistance»: ici, Nantu, un jeune indigène de la nation Achuar, en Équateur, qui mène un projet de bateaux de rivière solaires.

2020 Sony World Photography Awards
Pablo Albarenga (Uruguay) Sur cette autre photo, on voir Drica, 29 ans, qui vit à Tapagem, dans l'Amazonie brésilienne. Ces territoires sont le foyer des descendants d'esclaves africains qui se sont échappés. Drica est la première femme à avoir été élue coordinatrice des cinq communautés qui vivent ici.

Pablo Albarenga (Uruguay) Sur cette autre photo, on voir Drica, 29 ans, qui vit à Tapagem, dans l'Amazonie brésilienne. Ces territoires sont le foyer des descendants d'esclaves africains qui se sont échappés. Drica est la première femme à avoir été élue coordinatrice des cinq communautés qui vivent ici.

2020 Sony World Photography Awards
Tom Oldham (GB)Récompensé pour son portrait de Charles Michael Kittridge Thompson IV, plus connu sous son nom d'artiste de Black Francis, leader du groupe Pixies.

Tom Oldham (GB)Récompensé pour son portrait de Charles Michael Kittridge Thompson IV, plus connu sous son nom d'artiste de Black Francis, leader du groupe Pixies.

2020 Sony World Photography Awards

La World Photography Organisation a révélé les lauréats du prestigieux Sony World Photography Awards 2020. Le titre de photographe de l'année et le prix de 25 000 dollars qui l'accompagne sont décernés à Pablo Albarenga (Uruguay) pour sa série «Graines de résistance». Il s'agit, explique le communiqué, de l'association de photographies de paysages et de territoires menacés par l'exploitation minière et l'agro-industrie avec des portraits de militants qui se battent pour les conserver.

En 2017, au moins 207 dirigeants et écologistes ont été tués alors qu'ils protégeaient leurs communautés des projets menaçant leurs territoires. Selon un rapport de 2018 de Global Witness, la plupart de ces cas se sont produits au Brésil avec 57 assassinats enregistrés, dont 80% contre des personnes défendant l'Amazonie.

La série d'Albarenga explore le lien entre les défenseurs et leurs terres - un espace sacré dans lequel reposent des centaines de générations de leurs ancêtres. Sur les photographies, les personnages principaux des histoires sont vus d'en haut, comme s'ils sacrifiaient leur vie à leur territoire.

13 autres lauréats

L'organisation a en outre révélé les noms des vainqueurs des catégories ouverte, étudiant et jeunesse, ainsi que les dix vainqueurs du concours professionnel qui, contrairement aux amateurs, ne présentaient pas un seul cliché, mais toute une série.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!