Humeur: «De toute façon, moi, je ne ferai pas le vaccin»

Publié

Humeur«De toute façon, moi, je ne ferai pas le vaccin»

Le suspense devient chaque jour plus grand dans la course aux vaccins. Mais qui voudra vraiment le faire?

par
Eric Felley
Selon un dernier sondage Tamedia, 54% des personnes interrogées en Suisse seraient volontaires pour se faire vacciner.

Selon un dernier sondage Tamedia, 54% des personnes interrogées en Suisse seraient volontaires pour se faire vacciner.

Getty Images/iStockphoto

Lundi, la pharma américaine Pfizer a annoncé un vaccin Covid-19 efficace à 90%. Mercredi les Russes ont répliqué comme au bon vieux temps de la guerre froide: le leur est fiable à 92%! Et toc. On attend que les Britanniques ou les Chinois fassent monter les enchères, mais nul n’atteindra les 100%. Sauf à Marseille peut-être avec un antidote à 110% à base de Pastis.

Pendant ce temps la Suisse fait ses emplettes, ou plutôt ses réservations de vaccins. Elle ne veut pas mettre toutes ses seringues dans la même sacoche. On réserve 4,5 millions de doses chez Moderna, 5,3 millions de doses chez AstraZeneca. On pourrait avoir encore 3,2 millions de doses par le biais du programme mondial Covax. Ce qui fait un total de 13 millions de doses, de quoi vacciner aussi les chats et les lapins d’appartement.

Quand on évoque l’idée de se faire vacciner autour de soi, on entend souvent: «En tout cas, moi, pas question de me faire vacciner». Ou pas question de «faire le cobaye». «No pasáran!» comme disaient les Républicains espagnols… Ne perdons pas de vue que pour la frange coronasceptique de la population, le vaccin est le but ultime de toute cette pandémie. Un sondage «Tamedia» paru le 4 octobre indiquait que 54% des personnes interrogées en Suisse étaient prêtes à se faire injecter volontairement le vaccin. 41% étaient farouchement contre et 5% indécis.

Admettons que ce sondage reflète la réalité du moment, mais combien seront-ils encore d’accord au moment de passer par la seringue? Comme il est hors de question de rendre la vaccination obligatoire, cela promet de longues polémiques sur l’avenir des 13 millions de doses commandées. Enfin, le virus aura peut-être muté et les vaccins a 90% ne toucheront plus leur cible qu’à 30%… Qu’importe, dans cette situation, nous ressortirons la formule magique: respectez les gestes barrière, lavez-vous les mains et limitez vos contacts.

Ton opinion

74 commentaires