Actualisé 28.11.2014 à 08:29

Proche-OrientDe violentes intempéries frappent Gaza

L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été.

1 / 5
L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

Keystone
L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

Keystone
L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a déclaré l'urgence dans la ville de Gaza après deux jours de pluies abondantes dans ce territoire dévasté par la guerre cet été. (28 novembre 2014)

Keystone

Elle ne déplore pour l'heure aucune victime.

«Des centaines d'habitants des secteurs inondés autour du bassin de récupération des eaux de pluie de Cheikh Radwane (au nord de la ville de Gaza) ont dû abandonner leurs maisons», a indiqué l'UNRWA. Elle a fait savoir qu'elle fournissait aux municipalités touchées «une aide d'urgence en fioul, eau et équipements médicaux».

Le directeur des opérations de l'UNRWA pour Gaza, Robert Turner, s'est dit «très inquiet d'intempéries aussi violentes si tôt dans la saison et dans la foulée des destructions sans précédent» laissées par la guerre.

Environ 30% des habitations ont été endommagées ou détruites par la guerre et 100'000 personnes sont toujours sans toit trois mois après le cessez-le-feu, qui a mis fin à 50 jours de guerre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas. Alors que la reconstruction de l'enclave palestinienne n'a pas encore commencé, les Gazaouis craignent maintenant l'arrivée de l'hiver.

Peu de matériaux de construction sont entrés à Gaza depuis que l'ONU a aidé Israéliens et Palestiniens à trouver un accord sur un allégement du bloc israélien envers ce territoire.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!