Hockey sur glace: Débat: Fribourg a-t-il les meilleurs étrangers du pays?
Publié

Hockey sur glaceDébat: Fribourg a-t-il les meilleurs étrangers du pays?

Chaque jour jusqu’à la reprise du jeudi 1er octobre, nos journalistes de la rubrique hockey sur glace débattent d’un thème d’actualité.

par
Sport-Center
Chaque jour, nos journalistes débattent d’un thème d’actualité.

Chaque jour, nos journalistes débattent d’un thème d’actualité.

DR

Au moment de l’écriture de ce débat, FR Gottéron est le seul club à compter cinq étrangers sous contrat. Dans la ligue, seul Zurich aurait le droit de faire jouer simultanément cinq importés. Pour mémoire, ce droit leur a été octroyé à la suite du départ de Pius Suter en Amérique du Nord (Chicago Blackhawks). Avec cinq étrangers, Christian Dubé a donc le luxe de pouvoir en mettre chaque soir un en tribunes. Est-ce à dire que les Dragons ont la meilleure légion étranger du pays?

Grégory Beaud: Non, Genève est encore mieux loti

La réponse à cette question pourrait (devrait) tenir en deux noms: Linus Omark et Henrik Tömmernes. Les deux Suédois de GE Servette sont tout simplement sur une autre planète. La saison dernière, les Grenat avaient déjà un carré d’as avec Tömmernes, Fehr, Winnik et Wingels. En «upgradant» ce dernier par Linus Omark, Chris McSorley a laissé à Pat Emond un joli cadeau de départ pour sa dernière saison en tant que directeur sportif. Le coach québécois des Vernets possède ni plus ni moins que le favori à la place de meilleur compteur de National League.

Est-ce à dire que Fribourg est à plaindre au niveau de ses étrangers? Absolument pas. La saison dernière, FR Gottéron avait un quatuor de joueurs importés au-dessus de la moyenne lorsque David Desharnais était sur la glace. Absent durant une quinzaine de matches, le joueur de centre québécois a manqué à son équipe. Son expérience et son calme le rendait quasi indispensable. Cette année, les Dragons sont encore meilleurs grâce à l’apport de Chris DiDomenico. Le fantasque canadien peut faire gagner son équipe à lui seul. Problème? L’argument inverse est également présent lorsque l’on évoque le chef de meute qui a fait les beaux jours de Langnau.

Linus Omark et Henrik Tömmernes sont sur une autre planète.

Reste également à régler l’histoire du cinquième étranger. Au moment où le coronavirus n’était encore qu’un fait divers dans nos médias, Christian Dubé avait pris le pari d’enrôler cinq renforts extérieurs. Un choix, sur le moment, pertinent. A la lumière de la pandémie et de ses incalculables conséquences, pas sûr que le Québécois aurait effectué le même choix. Ce problème de riche est un luxe qui peut également se retourner contre FR Gottéron si les égos venaient à être égratignés par une mise en tribunes.

Pour cette saison 2020-2021, GE Servette et Zurich semblent mieux armés que l’équipe de la BCF Arena en ce qui concerne les joueurs importés. Mais Fribourg est juste derrière. Surtout si tous les membres du quintette tirent à la même corde.

Cyrill Pasche: Oui, ce sont les meilleurs

Oui, FR Gottéron possède la meilleure légion étrangère de la ligue. Et les Dragons jouissent aussi d’un luxe rare en cette période de crise économique: tandis que certaines équipes, comme Langnau par exemple, vont entamer la saison avec seulement deux renforts, les Fribourgeois en ont cinq sous la main. Et pas n’importe lesquels: David Desharnais, Viktor Stalberg, Daniel Brodin, Ryan Gunderson, quatre hommes qui étaient déjà là la saison passée, et un certain Chris DiDomenico. La seule présence de l’ancien amuseur de l’Ilfis promet déjà quelques belles soirées électriques dans la toute nouvelle BCF Arena!

Les renforts des Dragons ne sont pas de simples individualités, ils bonifient leurs coéquipiers

Christian Dubé, le coach, fera jouer la concurrence mais sera aussi obligé de garder les cinq hommes dans le rythme en répartissant les temps de jeu. L’avantage sera de pouvoir octroyer à chacun des soirées de congé et donc de tous les maintenir dans un état de fraîcheur propice à la performance. Les renforts des Dragons ne sont pas de simples individualités: David Desharnais et Daniel Brodin en tête, bonifient leurs coéquipiers et les entraînent dans leur sillage. Cela vaut de l’or. Ryan Gunderson a prouvé son importance en défense. Quant à Viktor Stalberg, sa première campagne sous le maillot des Dragons a été très mitigée (31 points en 46 matches). Mais maintenant que le Suédois a pris ses marques dans son nouvel environnement, ne soyons pas surpris s’il retrouve son niveau de jeu de la saison 2017-2018 lorsqu’il portait le maillot du EV Zoug (50 points en 46 matches).

Enfin, si David Desharnais, auteur d’une excellente première saison à Fribourg, est cette fois-ci épargné par les blessures, Gottéron tient potentiellement dans ses rangs le futur meilleur compteur du championnat. Peu importe sa fiche statistique: peu de joueurs étrangers en Suisse ont autant d’impact sur un match et leur équipe que l’ancien attaquant du Canadiens de Montréal.

Votre opinion

14 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

cestbeauderêverlesamis

30.09.2020, 05:34

Ses 2 journalistes, suivent aussi les autres équipes ? Je ne suis pas sur que Fribourg ont des meilleurs étrangers que Zurich et ceux de Genève ne sont pas meilleurs que ceux de Zoug. Sans oublier ceux de Lausanne, Berne, Davos et Lugano. La seule chose qui est sur c'est que ses 2 équipes devront beaucoup compter sur leurs étrangers pour réussir leur championnat......

ignacio

29.09.2020, 16:47

pas du tout les meilleure étrangers il son dans l'équipe d'alpage on se marre coincoin

Robinwood

29.09.2020, 16:03

Greg Beaud pourrait-il arrêter de sans arrêt se toucher quand il parle de Omark ça en devient lassant. Après Nilsson, Corvi, Cervenka et Tommernes, je crois que c'est bon on a compris.