13.09.2016 à 14:12

ChineDéboutée de l'aide sociale, elle tue ses 4 enfants

Un drame familial a déclenché un débat sur les réseaux sociaux autour de la pauvreté et de la corruption.

Yang Gailan a tué ses enfants avant de se donner la mort le 26 août dernier.

Yang Gailan a tué ses enfants avant de se donner la mort le 26 août dernier.

dr

Yang Gailan, 28 ans, a tué ses quatre enfants âgés de 3 à 6 ans à coups de hache le 26 août dernier dans le village d'Agushan, dans la province pauvre du Gansu (nord-ouest), avant de se suicider en avalant un flacon de pesticide, a révélé la semaine dernière la police du comté de Kangle. Le père de famille, un agriculteur âgé de 31 ans, a, à son tour, mis fin à ses jours le 4 septembre après avoir enterré sa femme et ses enfants.

Les autorités du comté ont révélé vendredi avoir ouvert une enquête sur le drame, précisant que l'aide sociale versée à la famille avait été supprimée en 2014, le ménage ayant perçu un revenu annuel de plus de 5200 yuans (moins de 760 francs), soit plus du double du seuil de pauvreté.

Le drame a suscité un vif émoi sur les sites internet chinois. «Nous vivons dans une société brutale qui dévore ses enfants», a commenté ainsi un internaute sur le réseau Weibo.

«Cette affaire choque les citadins»

Selon le quotidien de langue anglaise «Global Times», le drame a choqué l'opinion d'autant plus que d'après des proches des victimes, l'aide sociale aurait été supprimée parce que la famille n'aurait pas soudoyé les responsables locaux.

«Cette affaire choque les citadins qui vivent dans les villes développées de l'est du pays parce que la plupart d'entre nous sommes incapables d'imaginer que des millions de Chinois vivent toujours dans la pauvreté dans les campagnes, alors que le pays est devenu la deuxième puissance économique de la planète», observe un expert de l'Académie chinoise des sciences sociales cité par le Global Times.

Quelque 70 millions de Chinois vivaient sous le seuil de pauvreté de 2300 yuans (335 francs) par an dans les zones rurales en 2014, selon le Bureau national des statistiques.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!