FOOTBALL: Début de 2e mi-temps sous haute tension

Publié

FOOTBALLDébut de 2e mi-temps sous haute tension

Après l'explosion d'un pétard, l'arbitre a renvoyé les équipes aux vestiaires. Le match sera arrêté à toute récidive. CC très fâché.

par
Renaud Tschoumy
Bâle
Didier Tholot lui-même a essayé de calmer les supporters valaisans pendant l'interruption du match.

Didier Tholot lui-même a essayé de calmer les supporters valaisans pendant l'interruption du match.

Capture écran RTS

Scène surréaliste au Parc Saint-Jacques de Bâle. Alors que l'arbitre Nikolaj Hänni s'apprêtait à donner le coup d'envoi d la 2e mi-temps, un pétard a éclaté dans le virage des supporters sédunois.

Le directeur de jeu a alors décidé de renvoyer les équipes aux vestiaires et de retarder la reprise. Pendant l'intervalle, Didier Tholot est même venu s'adresser aux supporters sédunois au moyen d'un porte-voix, histoire de les calmer.

Le jeu a repris 12 minutes après, non sans que le speaker menace les supporters des deux camps - en première mi-temps, c'est côté bâlois qu'un pétard à éclaté: «Si vous reommencez, le match sera arrêté!»

Le président sédunois Christian Constantin a été le premier à manifester son courroux sur la RTS: «Ce nest pas normal, on a une belle fête, une excellente équipe et ils sont en train de tout gâcher, tout casser. Moi, ça m'emm..., croyez-moi. Si je pouvais faire quelque chose, je le ferais. Je prendrais des mesures radicales. On leur fait signer des chartes, et après certains imbéciles ne respectent rien.»

Ton opinion