Trafic routier: Début des travaux d'élargissement à Zurich
Publié

Trafic routierDébut des travaux d'élargissement à Zurich

Le contournement autoroutier du nord de Zurich disposera d'une troisième piste dans chaque direction.

La ministre des transports Doris Leuthard à Zurich (lundi 6 juin 2016).

La ministre des transports Doris Leuthard à Zurich (lundi 6 juin 2016).

Keystone

Les travaux d'élargissement ont commencé lundi sur l'un des principaux goulets d'étranglement de Suisse en présence de la ministre des transports Doris Leuthard. Le contournement autoroutier du nord de Zurich disposera d'une troisième piste dans chaque direction et d'un troisième tube au tunnel du Gubrist d'ici à 2025.

Quatre à six pistes

Chaque jour, jusqu'à 120'000 véhicules empruntent cet important contournement, mis en service en 1985 entre la vallée de la Limmat et l'échangeur Zurich-Nord, indique l'Office fédéral des routes (OFROU). Depuis 1990, leur nombre a doublé. La circulation dense et les longs bouchons aux heures de pointe entraînent une hausse constante du nombre d'accidents.

Pour soulager ce tronçon fortement congestionné, la Confédération va dépenser 1,55 milliard de francs dans les neuf prochaines années. Le tronçon passera de quatre à six pistes. Le tunnel du Gubrist, d'une longueur de 3,25 kilomètres, sera ainsi doté d'un troisième tube. Une fois achevés, ces travaux seront suivis de l'assainissement du tunnel existant.

Nuisances sonores

Une autre partie du tronçon sera couverte sur une longueur de 580 mètres. Ce couvercle vert offrira davantage de place à la faune et à la flore tout en protégeant les habitations proches du bruit. D'autres mesures contre les nuisances sonores sont aussi prévues sur toute la longueur du tronçon.

Durant les travaux, la circulation sera maintenue sur deux pistes dans les deux directions. Le chantier est financé par le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA). Dans ce cadre, la Confédération prévoit de soulager d'autres goulets d'étranglement dans les régions de Lausanne, Genève, Berne et Bâle notamment.

(ats)

Votre opinion