Actualisé 29.06.2020 à 15:15

Décédée, elle est élue maire

France

Une commune d’Ille-et-Vilaine connaît une situation rare et triste, avec la victoire post-mortem d’une candidate aux municipales.

par
lematin.ch
Isabelle Paquet est décédée quatre jours après le premier tour des élections municipales.

Isabelle Paquet est décédée quatre jours après le premier tour des élections municipales.

Facebook

Une victoire post-mortem. Telle est la situation à Boulon, une commune d'Ille-et-Vilaine, résume le HuffingtonPost. Isabelle Paquet est en effet arrivée en tête dimanche du second tour des municipales. Elle devrait donc être maire. Mais elle est décédée entre les deux tours. C’est donc le second sur la liste victorieuse, Christophe Véron, qui accédera à la mairie.

La liste indépendante «Vivons Baulon!» l’a emporté avec 55,28% des voix. Mais lorsque le maire actuel a annoncé que «la liste d’Isabelle Paquet l’emporte», explique «Ouest-France», il n’y a pas eu d’applaudissement dans la salle mais un silence. Et pour cause: «Isabelle Paquet, décédée le 19 mars, quasiment au lendemain du premier tour, n’était plus là pour savourer cette victoire.» Christophe Véron a parlé d’une «joie un peu triste».

La défunte, 62 ans, était depuis 2008 élue au conseil municipal. C’est son colistier et futur maire qui avait annoncé sa mort sur Facebook, quatre jours après le premier tour. Partageant sa «profonde émotion», Christophe Véron avait indiqué qu’Isabelle Paquet était souffrante depuis quelque temps et que «son état s’était brusquement aggravé» ces deux dernières semaines. «Il nous appartient désormais de poursuivre son projet pour Baulon», avait-il écrit. «C’est sans aucun doute le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre.»

R.M.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!