Publié

DécouverteDéceler les maladies grâce à l'haleine

L'haleine pourrait être utilisée comme «empreinte» propre à chaque être humain. C'est ce que viennent de démontrer des chercheurs zurichois qui évoquent des perspectives dans la détection de maladies.

Renato Zenobi. Image d'archives.

Renato Zenobi. Image d'archives.

Keystone

L'équipe de Renato Zenobi, de l'EPFZ, avec Malcolm Kohler, de l'Hôpital universitaire de Zurich, a analysé par spectrométrie de masse les substances chimiques contenues dans l'haleine de onze personnes durant onze jours et à différentes heures de la journée. Les scientifiques y ont trouvé une centaine de composants, de l'acétone par exemple, un produit de dégradation du métabolisme des sucres.

Or chaque personne présentait un modèle individuel de ces substances, que les chercheurs ont baptisé «breathprint» (empreinte respiratoire). Sa composition ne varie que peu au cours de la journée et est par conséquent utilisable pour des applications en médecine, soulignent les scientifiques.

La médecine chinoise utilise depuis longtemps l'haleine pour diagnostiquer les maladies. Une odeur d'acétone peut ainsi signaler un diabète.

Les chiens et les rats sont également en mesure de déceler de cette manière des personnes souffrant de certains cancers. Les chercheurs zurichois aimeraient maintenant objectiver ces méthodes subjectives de diagnostic, conclut l'EPFZ dans un communiqué.

(ats)

Votre opinion