Publié

LittératureDécès à Paris du critique d'art John Berger

Père du cinéaste suisse Jacob Berger, l'écrivain britannique est mort à son domicile d'Antony. Il avait 90 ans.

John Berger a notamment collaboré comme co-scénariste aux œuvres principales du cinéaste suisse Alain Tanner: «La Salamandre», «Le Milieu du monde» et «Jonas».

John Berger a notamment collaboré comme co-scénariste aux œuvres principales du cinéaste suisse Alain Tanner: «La Salamandre», «Le Milieu du monde» et «Jonas».

Wikipedia

L'écrivain et critique d'art britannique John Berger est décédé lundi, ont annoncé ses proches. Considéré comme un «maître de l'attention» et un «romancier du regard», il a changé la perception de l'art.

Âgé de 90 ans, John Berger est décédé à son domicile d'Antony, en région parisienne, a affirmé à l'agence AP son ami, l'acteur britannique Simon McBurney. Il était malade depuis une année, a-t-il ajouté.

«Il est mort en écrivain: ni effrayé, ni téméraire, mais attentif, curieux, désireux de découvrir la suite de l'histoire», a de son côté écrit son fils, le cinéaste suisse Jacob Berger, sur les réseaux sociaux.

Booker Prize

Né à Londres en 1926, cet intellectuel marxiste avait notamment remporté en 1972 le Booker Prize et le James Tait Black Memorial Prize pour son roman «G».

La même année, il avait réalisé «Ways of seeing», une série de la BBC composée d'essais audiovisuels qui soulèvent des questions liées aux idéologies cachées des images visuelles. La série a donné naissance à un livre du même nom, sorti en 1976 en France sous le titre «Voir le voir».

John Berger a également collaboré comme co-scénariste aux œuvres principales du cinéaste suisse Alain Tanner: «La Salamandre», «Le Milieu du monde» et «Jonas».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!