Inde: Décès d’au moins 42 personnes, victimes d’un alcool frelaté

Publié

IndeDécès d’au moins 42 personnes, victimes d’un alcool frelaté

Au moins 42 personnes sont décédées dans l’ouest de l’Inde et près de cent autres ont été hospitalisées depuis lundi, victimes d’un alcool de contrebande, selon la police. 

En plus des victimes mortelles, une centaine de personnes sont hospitalisées. 

En plus des victimes mortelles, une centaine de personnes sont hospitalisées. 

AFP

De hauts responsables de la police des districts de Botad et d’Ahmedabad, dans l’Etat du Gujurat, ont déclaré qu’au moins 42 personnes étaient décédées après avoir bu de l’alcool frelaté. «31 personnes sont mortes après avoir consommé de l’alcool frelaté à Botad. Environ 50 autres ont été admises à l’hôpital dans le district voisin de Bhavnagar», a déclaré à l’AFP l’inspecteur général de la police du district de Bhavnagar, Ashok Yadav. Et le district d’Ahmedabad a enregistré onze décès selon l’inspecteur général de ce district, V. Chandrasekar.

Le Gujarat, dont le Premier ministre Narendra Modi est originaire, est un Etat où la consommation et la vente d’alcool sont interdites par la loi. Selon M. Yadav, des habitants d’une demi-douzaine de villages ont bu de cet alcool fourni dimanche par un trafiquant local. «L’enquête a révélé que les victimes avaient consommé du méthanol industriel, ce qui a causé leur mort», a déclaré le ministre de l’Intérieur de l’Etat, Harsh Sanghavi, dans un communiqué. Selon M. Sanghavi, 97 personnes ont été admises à l’hôpital pour y être soignées, dont deux sont dans un état critique.

Distilleries clandestines

La police de l’Etat s’est attaquée aux distilleries d’alcool clandestines dans tout le Gujarat et a arrêté plusieurs personnes, a déclaré mercredi le chef de la police de l’État, Ashish Bhatia. Des centaines de personnes meurent chaque année en Inde, victimes d’alcool fabriqué dans des distilleries clandestines. Sur quelque cinq milliards de litres d’alcool consommés chaque année dans le pays, environ 40% sont produits clandestinement, selon l’International Spirits and Wine Association of India.

L’alcool est souvent altéré avec du méthanol pour en augmenter la puissance. S’il est ingéré, le méthanol peut provoquer la cécité, des lésions hépatiques et la mort. L’année dernière, 98 personnes sont mortes dans l’Etat du Pendjab, dans le nord du pays, après avoir bu de l’alcool de contrebande. Et en 2019, quelque 150 personnes sont mortes intoxiquées par de l’alcool dans l’État d’Assam, dans le nord-est du pays, la plupart travaillaient dans des plantations de thé.

(AFP)

Ton opinion