Publié

Carnet noirDécès de James Gandolfini, star de la série «Les Soprano»

L'acteur américain James Gandolfini, célèbre pour son rôle de parrain de la mafia dans la série à succès de HBO «Les Soprano», est décédé mercredi d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans en Italie.

1 / 15
L'acteur américain James Gandolfini est décédé mercredi d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans à Rome.

L'acteur américain James Gandolfini est décédé mercredi d'une crise cardiaque à l'âge de 51 ans à Rome.

Reuters
Né le 18 septembre 1961 dans une famille italo-américaine du New Jersey, James Gandolfini a fait ses débuts sur les planches à Broadway en 1992, dans une production d'«Un tramway nommé désir». Ici, une photo du comédien dans la vitrine d'un restaurant de Little Italy, à New York.

Né le 18 septembre 1961 dans une famille italo-américaine du New Jersey, James Gandolfini a fait ses débuts sur les planches à Broadway en 1992, dans une production d'«Un tramway nommé désir». Ici, une photo du comédien dans la vitrine d'un restaurant de Little Italy, à New York.

Reuters
L'annonce de son décès a été un choc pour de nombreux fans, qui lui ont rendu hommage.

L'annonce de son décès a été un choc pour de nombreux fans, qui lui ont rendu hommage.

Reuters

L'acteur américain James Gandolfini est mort mercredi à Rome, d'une crise cardiaque, ont annoncé ses agents. Il avait 51 ans et était connu notamment pour son interprétation d'un parrain de la mafia dans la série télévisée «Les Soprano», rôle qui lui a valu plusieurs récompenses.

«Nous avons l'immense douleur d'annoncer que notre client, James Gandolfini, est décédé aujourd'hui alors qu'il était en vacances à Rome, en Italie», annoncent dans un communiqué ses agents Mark Armstrong et Nancy Sanders.

L'acteur se trouvait en Italie pour le festival du film de Taormina, en Sicile. Il devait participer le week-end prochain à une table ronde avec le réalisateur italien Gabriele Muccino.

Carrière au cinéma

James Gandolfini avait entamé sa carrière au cinéma en 1987. Il figure au générique d'une quarantaine de films dont «True Romance» de Tony Scott en 1993, «Le Nouveau Monde» d'Alain Corneau (1995), «She's so lovely» de Nick Cassavetes (1997), «Le Mexicain» de Gore Verbinsky (2001) et «The Barber: l'homme qui n'était pas là» des frères Joel et Ethan Coen en 2001.

L'an dernier, il avait tourné dans «Zero Dark Thirty» sous la direction de Kathryn Bigelow. Ce film sorti, cet hiver en Suisse romande, a remporté de très nombreux prix, notamment pour son scénario qui relate la traque, puis la mort d'Oussama ben Laden.

Triomphe dans «Les Soprano»

L'acteur à la silhouette massive s'était aussi fait connaître du grand public pour avoir campé le mafioso dépressif Tony Soprano dans la série «Les Soprano» (1999-2007).

Outre-Atlantique, ce rôle lui avait valu trois Emmy Award du meilleur acteur dans une série dramatique en 2000, 2001 et 2003, ainsi qu'un Golden Globe en 2000.

Né le 18 septembre 1961 dans une famille italo-américaine du New Jersey (est des Etats-Unis), James Gandolfini avait fait ses débuts sur les planches à Broadway en 1992, dans une production d'«Un tramway nommé désir», avec Jessica Lange et Alex Baldwin.

Producteur de télévision

Mais l'acteur, joueur amateur de trompette et de saxophone, se tourne vite vers le cinéma. James Gandolfini avait également une activité de producteur télévisé. Sous cette casquette, on lui doit notamment le téléfilm «Hemingway & Gellhorn» pour HBO, avec Clive Owen et Nicole Kidman.

A l'annonce du décès, les hommages ont afflué. L'actrice américaine Susan Sarandon écrit sur son compte Twitter: «C'est très triste de perdre James Gandolfini. L'un des plus charmants, amusants et généreux acteurs avec qui j'ai pu travailler. Toutes mes prières vont à sa famille».

Ton opinion