Carnet noir : Décès de Sarah Obama, la «grand-mère» de l’ancien président américain
Publié

Carnet noir Décès de Sarah Obama, la «grand-mère» de l’ancien président américain

Sarah Obama, que Barack Obama considérait comme sa grand-mère, est décédée le 29 mars 2021, à l’âge de 99 ans, dans un hôpital de Kisumu, au Kenya.

Sarah Obama.

Sarah Obama.

AFP

Sarah Obama, que l’ancien président américain Barack Obama considérait comme sa grand-mère, est décédée lundi matin, à l’âge de 99 ans, dans un hôpital de Kisumu, dans l’ouest du Kenya, a-t-on appris auprès de sa fille. «Elle a rejoint le Seigneur. Elle est décédée ce matin», a déclaré lundi, à l’AFP, sa fille Marsat Onyango.

«Sarah Ogwel Onyango Obama, que beaucoup de gens appelaient affectueusement «Mama Sarah», était pour nous Dani ou Granny», a expliqué Barack Obama dans un communiqué.

Évoquant cette femme qui a, au cours de sa vie, été témoin de «changements spectaculaires à travers le monde» et a vu «l’un de ses petits-fils devenir président des États-Unis», il a souligné à quel point elle était restée fidèle à elle-même. «Forte, fière, travailleuse (…) pleine d’humour et de bon sens, elle n’a jamais changé», a-t-il ajouté. «Elle va nous manquer terriblement mais nous célébrons avec gratitude sa longue et remarquable vie».

Troisième femme du grand-père d’Obama

Née en 1922 sur les rives du lac Victoria, celle qui était surnommée «Mama Sarah» fut la troisième femme de Hussein Onyango Obama, grand-père paternel du président américain. Ce praticien traditionnel, notable local, ancien combattant de l’armée britannique en Birmanie, est décédé en 1975.

Bien qu’il n’ait aucun lien de sang avec Sarah, Barack Obama a souvent fait savoir qu’il la considérait comme sa grand-mère et lui a rendu plusieurs visites.

«Mama Sarah»

Au Kenya, «Mama Sarah» était devenue une célébrité nationale après une visite en 2006 de son petit-fils par alliance, qui n’était alors que sénateur de l’Illinois.

Après l’élection de ce dernier à la présidence en 2008, la modeste demeure de Sarah dans le village de Kogelo, situé à environ 500 km au nord-ouest de Nairobi près de la frontière ougandaise, était devenue une attraction touristique, protégée par des barbelés et des gardes. En 2009, le gouvernement kényan avait officiellement décrété Kogelo, patrimoine national protégé.

Lors de sa visite présidentielle au Kenya en 2015, Barack Obama l’avait rencontrée ainsi que sa famille dans la capitale Nairobi. Il lui avait rendu également visite en 2018, cette fois à Kogelo, après la fin de son mandat.

(AFP)

Votre opinion