Le «coiffeur des stars» est mort à Genève

Publié

SuisseLe «coiffeur des stars» est mort à Genève

Le Français Jean-Marc Maniatis a notamment coiffé Sophie Marceau, Miou-Miou, Alain Delon et Prince. Il avait 80 ans.

Jean-Marc Maniatis coiffant Judith Godrèche en 1991.

Jean-Marc Maniatis coiffant Judith Godrèche en 1991.

Gamma-Rapho via Getty Images

Le coiffeur des stars français Jean-Marc Maniatis est décédé à l’âge de 80 ans dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier en Suisse, à Genève, où il résidait, ont annoncé lundi à l’AFP sa famille et le directeur de ses salons de coiffure.

«C’est avec une très grande émotion que nous avons appris la disparition de Jean-Marc Maniatis, la nuit de la Saint Sylvestre», a indiqué son fils Eliott Maniatis dans un communiqué signé par sa famille et les salariés de ses quatre salons franciliens.

Né en mars 1942, Jean-Marc Maniatis fait ses débuts à 17 ans comme coiffeur studio pour les magazines «Elle» et «Marie Claire». Il ouvre son premier salon en 1970 dans le très chic XVIe arrondissement de Paris et devient un coiffeur de stars dans les années 80 et 90.

Les actrices Sophie Marceau, Mireille Darc ou encore Miou-Miou se succèdent dans son salon, de même qu’Alain Delon, l’artiste américain Prince et le Tout-Paris médiatique. Il crée des coiffures pour les défilés de Karl Lagerfeld, Sonia Rykiel et André Courrèges, précise une biographie disponible sur le site internet du groupe Maniatis.

Décédé dans un hôpital genevois

«C’était une icône de la coiffure», a souligné auprès de l’AFP Alexandre Protti, directeur des quatre établissements de la marque, situés à Paris et dans l’élégant et résidentiel Neuilly-sur-Seine (ouest de Paris). M. Maniatis est décédé dans un hôpital genevois, a-t-il précisé.

«Nous étions attachés à son image et à l’exigence de savoir-faire, il nous a transmis la passion de la coiffure», a-t-il poursuivi.

Père de deux enfants, M. Maniatis est décédé des suites d’une longue maladie, a déclaré son fils Eliott Maniatis à l’AFP.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires