05.06.2015 à 09:42

voileDécès du flamboyant magnat australien Alan Bond, héros de la Coupe de l'America en 1983

Le flamboyant homme d'affaires australien Alan Bond, patron du team qui remporta la Coupe de l'America en 1983 en battant les Américains pour la première fois depuis la création de l'épreuve, est décédé vendredi à l'âge de 77 ans.

Ses enfants ont annoncé sa mort devant l'hôpital Fiona Stanley de Perth (ouest) où leur père se trouvait dans le coma depuis une opération à coeur ouvert mardi. "Son corps a finalement renoncé malgré les efforts de tous les membres de l'unité de soins intensifs de l'hôpital", ont-ils indiqué, précisant qu'il n'avait jamais repris conscience après l'opération. Alan Bond était devenu un héros national en Australie en 1983 lorsque son bateau Australia II avait remporté l'America's Cup, le Saint Graal de la course à la voile, qu'il avait soufflé à l'Américain Dennis Conner. Paradoxalement, cette victoire historique devait marquer pour cette homme pressé le début du déclin. Son empire, la Bond Corporation, s'était effondré dans les années 1990. En 1996, Alan Bond avait été reconnu coupable d'un détournement de 1,2 milliard de dollars australiens (950 millions de dollars américains actuels) pour tenter de sauver son groupe et il avait écopé de trois ans de prison, pour ce qui fut à l'époque le plus vaste fraude jamais commise en Australie. Né à Londres, Alan Bond était arrivé à l'âge de 13 ans à Fremantle, dans l'ouest australien, en 1951. Brûlant les étapes, il avait quitté l'école à 14 ans, et était déjà millionnaire à 25 ans. Il avait démarré dans la vie professionnelle comme peintre d'enseignes, pour un salaire de 4,50 dollars par semaine. Vingt ans plus tard son nom était connu dans le monde entier. Le secret de sa réussite? Son flair: il avait acheté de vastes terrains dans la région de Perth, les avait découpés en parcelles puis revendus avec de jolis bénéfices quand les prix ont commencé à s'emballer avec le boom immobilier. Amateur d'art, il possédait une époustouflante collection d'oeuvres, qui lui avait d'ailleurs valu une autre condamnation à trois ans d'emprisonnement pour fraude sur l'achat et la revente d'un tableau de Manet. mp/fa/cw/gab/pt

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!